L’importance du camp de construction identitaire

Le camp de construction identitaire se déroule chaque année à Spirit Point, Trout Creek à 45 minutes de North Bay. Il s’adresse uniquement aux élèves francophones de la 6e année. C’est une journée où se déroulent beaucoup d’activités amusantes sous forme de stations. Mais à quoi sert-il vraiment?

Mélodie Brais a fait un peu d’escalade pendant le camp de construction identitaire.

Tout d’abord, le camp a vu le jour il y a maintenant 12 ans. Il a pour but de permettre aux élèves de se rendre compte de l’importance de la culture, de la langue française et de la foi catholique. De plus, les élèves ont la chance de passer la journée avec d’autres élèves des écoles du Conseil scolaire catholique Franco-Nord. Ils peuvent donc créer de nouvelles amitiés.

Cette année, le camp a été organisé par Mme Claire Bélanger, Mme Chantalle Héroux et M. Luc Larocque. Plusieurs animateurs, des élèves du secondaire et d’autres adultes, leur ont prêté mainforte. Le camp a lieu préférablement en octobre, car le paysage est beau. Les propriétaires sont chaleureux, les repas sont fournis et les responsables et animateurs peuvent y dormir la veille. Lors des ateliers, il est possible de faire un lien avec nos origines autochtones à cause de la proximité avec la nature.

Les activités sont bien organisées; on y retrouve environ 12 stations avec plusieurs activités. Voici les 12 stations : huit activités en lien avec les sections du profil de sortie de l’élève catholique, une activité d’improvisation, une autre avec les cordes basses, une sur l’escalade et la dernière sur les proies et prédateurs. 

Comme élève, j’ai fait toutes ces activités. C’était tellement amusant que j’aurais aimé les vivre une deuxième fois.

Peut-être qu’un jour, je serai animatrice à mon tour. On dit souvent que les animateurs du secondaire créent de bonnes amitiés et de liens forts entre eux. Ils souhaitent alors revenir année après année pour se revoir. 

Bref, comme élève, c’était une expérience épatante et inoubliable. Le message est passé. Notre langue française, notre culture et notre foi : il faut les développer, les travailler et, surtout, les vivre avec fierté !