Le patinage artistique, un sport merveilleux

Le patinage artistique est, comme son nom le dit, un sport très artistique. Le danseur de ballet et patineur américain Jackson Haines est considéré comme le père du patinage artistique moderne. En 1865, il a développé la lame à deux plaques entièrement faites de métal. En 1870, il a ajouté pour la première fois des griffes aux lames de patin, rendant possibles les piqués. 

Jackson Haines a patiné pour la première fois à New Haven, au Connecticut, et la première compétition de patinage artistique a eu lieu en 1896 à Saint-Pétersbourg, en Russie. À cette époque, seuls les garçons faisaient du patin artistique et, quand ils présentaient leur performance, il n’y avait pas de musique. C’est seulement dans les années 1908 que la danse sur glace est apparue à Londres, aux Olympiques. À ce moment, le sport a pris un tournant plus artistique.  

L’amour du patin!

Dans le patinage artistique, il y a beaucoup de mouvements. Haines a créé la pirouette assise et la pirouette couchée, deux des trois pirouettes de base. La pirouette debout est habituellement l’une des premières apprises, suivie de la pirouette assise. Il y a aussi les sauts de base : le saut de valse est appris en premier, puis le Salchow, du nom de son créateur, Ulrich Salchow. Il y a aussi le «flip» et la boucle. Finalement, l’Axel et le Lutz sont souvent les derniers sauts maitrisés.

Le patinage artistique a son lot de vedettes, comme Tessa Virtue et Scott Moir, Elvis Stojko, Patrick Chan, Gabrielle Daleman, Kaetlyn Osmond, Kristen Moore-Towers, Michael Marinaro et beaucoup d’autres. Alina Zagivota a remporté la 1re place aux Olympiques de 2018. Toutes ces personnes sont des modèles d’inspiration. 

Personnellement, la patineuse qui m’a le plus inspirée est Tessa Virtue. J’ai appris à la connaitre lorsque ma famille et moi sommes allés voir un spectacle de patin artistique professionnel à Sudbury.

Pour toutes ces raisons, le patinage artistique est un sport que j’adore. J’aime danser au rythme de la musique et apprendre de nouveaux mouvements. Ça me permet de me faire de nouveaux amis et de gérer mon stress. Patiner est ma source de bonheur après une mauvaise journée. 

Toutefois, il faut prendre le tout au sérieux, car c’est un sport dispendieux : les frais de pratique, de compétitions, de patins et de robes représentent un investissement, sans compter les nombreuses heures passées à l’aréna et sur la glace. 

Je vous invite à découvrir ce sport passionnant et original!

North Bay

Le karaté donne beaucoup d’avantages et peut avoir un impact positif dans la vie. Bien qu’il est parfois difficile de maintenir une bonne qualité de vie avec toutes les distractions d’aujourd’hui, le karaté peut nous apprendre des leçons, comme la discipline, le respect et la confiance en soi.
Elliot Lake

Le 18 novembre, le Temple de la renommée du hockey a intronisé six nouveaux membres dans sa famille très sélective. Ce groupe, qui contenait déjà plus de 200 membres, a ajouté en tant que joueurs les Canadiens Hayley Wickenheiser et Guy Carbonneau, le Russe Sergei Zubov et le Tchécoslovaque Vaclav Nedomansky. Le Temple de la renommée du hockey a aussi nommé deux bâtisseurs, le Canadien Jim Rutherford et l’Américain Jerry York.
Sturgeon Falls

Courir régulièrement est une chose plutôt rare chez les jeunes puisque ça prend beaucoup d’effort, mais pour l’athlète Michelle Pilon, c’est une promenade dans le parc! Elle est une athlète de course âgée de 14 ans qui a connu d’excellentes saisons.