Des Canadiens victorieux

Le 2 février dernier, un grand évènement du monde du sport s’est déroulé : le légendaire Super Bowl. Cette finale de football américain attire des millions de téléspectateurs à chaque édition. 

Pourquoi parler de cette finale précisément? Parce que cette partie opposant les Chiefs de Kansas City et les 49ers de San Francisco constitue un grand moment dans l’histoire du football canadien. Dans l’équipe de Kansas City se trouvaient deux joueurs de notre pays : le Franco-Ontarien Ryan Hunter et le Québécois Laurent Duvernay-Tardif. Ce moment fut exceptionnel, car, pour la première fois de l’histoire, un joueur québécois a fait partie de l’équipe gagnante du Super Bowl. Ce joueur, c’est le docteur Laurent Duvernay-Tardif.

Laurent Duvernay-Tardif est né le 11 février 1991 à Saint-Jean-Baptiste, au Québec. Il a débuté sa carrière de joueur de football avec les Redmen de l’Université McGill à Montréal. En plus de vouloir avoir du succès dans sa carrière de footballeur, il s’était aussi fixé l’objectif d’être diplômé en médecine. 

Il a joué avec les Redmen de 2010 à 2013. Il a même mérité le titre de joueur de ligne par excellence de l’organisation Sports interuniversitaires canadiens en 2013. Avec toutes ces réussites, il avait de bonnes chances de se faire repêcher soit dans la Ligue canadienne de Football (LCF) ou dans la National Football League (NFL) aux États-Unis. 

Les équipes l’ont remarqué et ne sont pas passées à côté de son talent. Il a été choisi au 19e rang lors du repêchage de la LCF par les Eskimos d’Edmonton et les Chiefs de Kansas City l’ont repêché au 200e rang de la NFL en 2014. Laurent Duvernay-Tardif a joué son premier match dans la NFL lors de la saison 2015. En 2017, avec les Chiefs, il a signé un contrat de cinq ans d’une valeur de 41,25 millions $. 

Tout en jouant et en s’entrainant avec son équipe, il a poursuivi ses études en médecine. Il a reçu son diplôme de l’université McGill en 2018 et il travaille à Montréal hors de la saison de football. 

Ryan Hunter

L’autre joueur canadien ayant participé au Super Bowl 2020, Ryan Hunter, est né à North Bay le 1er avril 1995. Il a commencé à jouer à North Bay et a décidé de déménager à Buffalo, aux États-Unis, pour jouer avec l’équipe de l’école secondaire Canisius. 

En 2012, il a été nommé meilleur joueur offensif de l’état de New York. Il est ensuite allé jouer à l’université d’État de Bowling Green avec les Falcons de Bowling Green. Il a malheureusement été ignoré au repêchage de 2018. Il a continué de très bien jouer avec les Falcons, ce qui lui a valu un contrat en tant que joueur non repêché avec les Chiefs. Depuis qu’il a signé avec Kansas City, il est avec l’équipe des réservistes à l’attaque des Chiefs. 

Superbowl

Le 54e Super Bowl, qui s’est déroulé à Miami, a débuté un hommage à la légende du basketball Kobe Bryant, lui-même, sa fille de 13 ans Gianna et sept autres personnes étant décédés la semaine précédente dans un tragique accident d’hélicoptère en Californie. 

Le match a commencé peu après les hommages. En fin de premier quart, les Chiefs menaient 7 à 3. Après le deuxième quart, c’était égalité 10 à 10. À la fin des deux premiers quarts, comme le veut la tradition, le spectacle de la mi-temps a débuté, animé par Jennifer Lopez et Shakira. Après la demi-heure de chant, le match a repris.

Le troisième quart s’est terminé avec une avance de 10 points de San Francisco. Il ne restait donc que 15 minutes pour que les Chiefs remontent la pente. C’est à ce moment que le quart-arrière étoile Patrick Mahomes a pris en main l’attaque de Kansas City, permettant au Chiefs d’élever leur pointage à 31 et de remporter le 54e Super Bowl. Cela faisait 50 ans que les partisans de Kansas City n’avaient pas savouré une telle victoire. 

Ce match n’a pas été historique seulement grâce aux Canadiens qui ont contribué à la victoire, mais aussi en raison des cotes d’écoute qui ont dépassé les 15,5 millions de spectateurs au Canada. 

Cette histoire prouve que peu importe d’où l’on vient et ce que l’on veut faire dans la vie, que ce soit d’être médecin ou joueur de football professionnel, il faut rester optimiste et résiliant devant les obstacles qui peuvent se dresser sur son chemin.

Laurent Duvernay-Tardif
North Bay

Le karaté donne beaucoup d’avantages et peut avoir un impact positif dans la vie. Bien qu’il est parfois difficile de maintenir une bonne qualité de vie avec toutes les distractions d’aujourd’hui, le karaté peut nous apprendre des leçons, comme la discipline, le respect et la confiance en soi.
Elliot Lake

Le 18 novembre, le Temple de la renommée du hockey a intronisé six nouveaux membres dans sa famille très sélective. Ce groupe, qui contenait déjà plus de 200 membres, a ajouté en tant que joueurs les Canadiens Hayley Wickenheiser et Guy Carbonneau, le Russe Sergei Zubov et le Tchécoslovaque Vaclav Nedomansky. Le Temple de la renommée du hockey a aussi nommé deux bâtisseurs, le Canadien Jim Rutherford et l’Américain Jerry York.
Sturgeon Falls

Courir régulièrement est une chose plutôt rare chez les jeunes puisque ça prend beaucoup d’effort, mais pour l’athlète Michelle Pilon, c’est une promenade dans le parc! Elle est une athlète de course âgée de 14 ans qui a connu d’excellentes saisons.