Denis Shapovalov, un athlète modèle canadien

Quelle excitation pour les amateurs de tennis canadiens! Récemment, Denis Shapovalov a gagné un titre de grande importance. Il est devenu une idole pour les jeunes passionnés de tennis.

Denis Shapovalov

L’homme âgé de 20 ans est né à Tel-Aviv, Israël, mais a déménagé au Canada à un très jeune âge. Dès l’âge de 5 ans, il est fasciné par le tennis et commence à pratiquer ce sport à l’Académie de tennis de Richmond Hill. La mère du jeune joueur l’aurait entrainé elle-même, puisqu’elle a déjà été membre de l’équipe nationale de tennis de la Russie. Après plusieurs sessions d’entrainement, Denis gagne son premier de plusieurs titres dans la catégorie simple en 2013 au tournoi International Tennis Federation (ITF) G5 à Burlington, Ontario.

Dès le début de sa carrière professionnelle en 2017, il se retrouvait déjà dans le Top 50. Notamment, à la Coupe Rogers en aout 2017, il a vaincu Rafael Nadal, qui était alors le 2e meilleur joueur du monde. Il a ensuite avancé aux demi-finales où il a perdu dans un match très bien disputé. Cependant, il est devenu le plus jeune joueur à passer aux demi-finales du tournoi ATP World Tour Master 1000, organisé par l’Association of Tennis Professionals.

Cet exploit professionnel n’était évidemment pas son dernier. En 2018, après avoir participé au Madrid Open, il était parmi les 30 meilleurs joueurs au monde. Plus tôt cette année, il a aussi participé au Miami Open et cela lui a permis de se retrouver avec les 20 meilleurs joueurs au monde.

Après tous ces efforts dans les tournois internationaux, son acharnement constant a finalement porté ses fruits. En octobre dernier, il a gagné son premier titre ATP Tour à Stockholm en Suède. Sa partie finale a été chaudement disputée contre l’un des meilleurs joueurs au monde : le serbe Filip Krajinovi. «Je crois que j’ai reçu un élan de confiance pour mes prochaines compétitions, puisque j’ai maintenant un titre qui m’appartient», a répliqué Shapovalov après sa victoire bien méritée.

Le futur de Shapovalov est définitivement prometteur grâce à sa confiance, sa détermination et ses talents d’athlète. Son nom sera très certainement souvent mentionné dans les médias sociaux.

North Bay

Le karaté donne beaucoup d’avantages et peut avoir un impact positif dans la vie. Bien qu’il est parfois difficile de maintenir une bonne qualité de vie avec toutes les distractions d’aujourd’hui, le karaté peut nous apprendre des leçons, comme la discipline, le respect et la confiance en soi.

Selon les recherches, le karaté est une activité qui permet d’améliorer la santé physique, mais aussi la santé mentale. Le karaté permet d’avoir le courage de faire face aux défis de la vie. Ce style d’art martial permet de travailler la concentration et de se découvrir comme personne.

Elliot Lake

Le 18 novembre, le Temple de la renommée du hockey a intronisé six nouveaux membres dans sa famille très sélective. Ce groupe, qui contenait déjà plus de 200 membres, a ajouté en tant que joueurs les Canadiens Hayley Wickenheiser et Guy Carbonneau, le Russe Sergei Zubov et le Tchécoslovaque Vaclav Nedomansky. Le Temple de la renommée du hockey a aussi nommé deux bâtisseurs, le Canadien Jim Rutherford et l’Américain Jerry York.

Hayley Wickenheiser est considérée comme la Wayne Gretzky du hockey féminin. Elle a participé à cinq Jeux olympiques, y a gagné quatre médailles d’or et une d’argent. Elle a aussi gagné sept fois le Championnat du monde avec le Canada. Elle s’est fait accepter à sa première année d’admissibilité, car elle dominait toutes les joueuses de l’histoire de notre pays avec 168 buts, 211 passes et 377 points en 276 matchs. Elle devient ainsi la septième femme intronisée au temple de la renommée.

Sturgeon Falls

Courir régulièrement est une chose plutôt rare chez les jeunes puisque ça prend beaucoup d’effort, mais pour l’athlète Michelle Pilon, c’est une promenade dans le parc! Elle est une athlète de course âgée de 14 ans qui a connu d’excellentes saisons.

Les saisons débutent habituellement à l’automne. Cette année, Michelle a couru dans les régions de North Bay, Cobalt, Mattawa, Sault-Ste-Marie et Sudbury. La course de fond a toujours été son sport préféré depuis un très jeune âge. À 3 ans, elle courrait déjà avec ses parents en ville de 2 à 3 minutes, ensuite, elle rembarquait dans son carrosse.