De nouveaux immortels arrivent

Le 18 novembre, le Temple de la renommée du hockey a intronisé six nouveaux membres dans sa famille très sélective. Ce groupe, qui contenait déjà plus de 200 membres, a ajouté en tant que joueurs les Canadiens Hayley Wickenheiser et Guy Carbonneau, le Russe Sergei Zubov et le Tchécoslovaque Vaclav Nedomansky. Le Temple de la renommée du hockey a aussi nommé deux bâtisseurs, le Canadien Jim Rutherford et l’Américain Jerry York.

Hayley Wickenheiser est considérée comme la Wayne Gretzky du hockey féminin. Elle a participé à cinq Jeux olympiques, y a gagné quatre médailles d’or et une d’argent. Elle a aussi gagné sept fois le Championnat du monde avec le Canada. Elle s’est fait accepter à sa première année d’admissibilité, car elle dominait toutes les joueuses de l’histoire de notre pays avec 168 buts, 211 passes et 377 points en 276 matchs. Elle devient ainsi la septième femme intronisée au temple de la renommée.

Le Temple de la renommée du hockey

Guy Carbonneau a longtemps été le maitre du hockey défensif dans la Ligue nationale de hockey. L’ancien capitaine du Canadien de Montréal a gagné le trophée Selke, remis au meilleur attaquant défensif de ligue, à trois reprises et la coupe Stanley deux fois avec les Canadiens de Montréal, en 1986 et en 1993, et une dernière fois avec les Stars de Dallas en 1999. Les joueurs de sa génération, comme Peter Stastny, Mark Messier et Wayne Gretzky, ont tous dit que ce fût extrêmement dur de jouer contre le numéro 21 du CH.

Sergei Zubov est l’un des meilleurs défenseurs russes de l’histoire. Il a passé une bonne partie de sa carrière aux États-Unis en ramassant du coup deux coupes Stanley en 1994 avec les Rangers de New York et une en 1999 avec Guy Carbonneau et les Stars de Dallas.

Quant à lui, Vaclav Nedomansky n’a pas vraiment marqué l’histoire avec ses statistiques personnelles, mais plutôt par ses choix et les risques qu’il a pris pour se rendre en Amérique du Nord pour jouer. Il a été le premier joueur de hockey venant d’un pays communiste. Il a fait de grands sacrifices pour paver le chemin à d’autres joueurs, dont trois frères assez spéciaux : les Stastny.

Puis, il y a les deux bâtisseurs. Jim Rutherford a été le directeur général de Whalers de Hartford pendant plus de 20 ans avant que l’équipe ne déménage à Raleigh pour devenir les Hurricanes de la Caroline. Il a su construire une équipe puissante qui a finalement pu avoir droit à des honneurs en 2006. Jerry York est entraineur-chef dans la National Collegiate Athletic Association (NCAA) depuis 1972. Il a obtenu cinq fois le titre national de hockey aux États-Unis.

Donc, cette année encore, d’autres légendes sont nées. Quelles seront les prochaines? Seul l’avenir nous le dira.

River Valley

Le patinage artistique est, comme son nom le dit, un sport très artistique. Le danseur de ballet et patineur américain Jackson Haines est considéré comme le père du patinage artistique moderne. En 1865, il a développé la lame à deux plaques entièrement faites de métal. En 1870, il a ajouté pour la première fois des griffes aux lames de patin, rendant possibles les piqués. 

Jackson Haines a patiné pour la première fois à New Haven, au Connecticut, et la première compétition de patinage artistique a eu lieu en 1896 à Saint-Pétersbourg, en Russie. À cette époque, seuls les garçons faisaient du patin artistique et, quand ils présentaient leur performance, il n’y avait pas de musique. C’est seulement dans les années 1908 que la danse sur glace est apparue à Londres, aux Olympiques. À ce moment, le sport a pris un tournant plus artistique.  

Sturgeon Falls

Le sexisme dans les sports est un sujet sensible, mais encore très présent aujourd’hui. À titre d’exemple, à mon école, les matchs de sport des garçons et leurs victoires sont plus souvent mentionnés aux annonces du matin que ceux des filles. On annonce les joutes des filles à la fin de la journée, alors que plus personne n’écoute vraiment.

North Bay

Le karaté donne beaucoup d’avantages et peut avoir un impact positif dans la vie. Bien qu’il est parfois difficile de maintenir une bonne qualité de vie avec toutes les distractions d’aujourd’hui, le karaté peut nous apprendre des leçons, comme la discipline, le respect et la confiance en soi.

Selon les recherches, le karaté est une activité qui permet d’améliorer la santé physique, mais aussi la santé mentale. Le karaté permet d’avoir le courage de faire face aux défis de la vie. Ce style d’art martial permet de travailler la concentration et de se découvrir comme personne.

Sturgeon Falls

Courir régulièrement est une chose plutôt rare chez les jeunes puisque ça prend beaucoup d’effort, mais pour l’athlète Michelle Pilon, c’est une promenade dans le parc! Elle est une athlète de course âgée de 14 ans qui a connu d’excellentes saisons.

Les saisons débutent habituellement à l’automne. Cette année, Michelle a couru dans les régions de North Bay, Cobalt, Mattawa, Sault-Ste-Marie et Sudbury. La course de fond a toujours été son sport préféré depuis un très jeune âge. À 3 ans, elle courrait déjà avec ses parents en ville de 2 à 3 minutes, ensuite, elle rembarquait dans son carrosse.

Sudbury

Quelle excitation pour les amateurs de tennis canadiens! Récemment, Denis Shapovalov a gagné un titre de grande importance. Il est devenu une idole pour les jeunes passionnés de tennis.