Les dangers du vapotage chez les adolescents

Les adolescents sont de plus en plus nombreux à vapoter partout à travers le monde. Ce problème se manifeste dans les écoles primaires et secondaires et crée beaucoup de conflits dans les écoles ontariennes et ailleurs au pays. Le phénomène se popularise tout comme le tabagisme à une certaine époque. 

Le vapotage comporte plusieurs dangers pour la santé des jeunes. Tout d’abord, cette pratique peut entrainer une dépendance à la nicotine, ce qui a des conséquences à long terme. Selon des études, il est plus facile de s’habituer au vapotage qu’à la cigarette. On dit qu’il doit y avoir une consommation de 100 cigarettes pour créer une dépendance, mais de seulement de 5 à 6 cartouches pour la cigarette électronique. De plus, la dépendance à la nicotine se produit plus rapidement chez les enfants et les adolescents que chez les adultes. 

Le vapotage expose les jeunes à plusieurs produits chimiques dangereux, dont la nicotine. Celle-ci altère le développement du cerveau et nuit à la mémoire et à la concentration. La nicotine crée également des problèmes cognitifs et comportementaux, une diminution du contrôle des impulsions et facilite une dépendance à d’autres drogues à long terme. 

L’un des effets sérieux du vapotage est le développement potentiel d’une maladie chronique nommée «bronchiolite oblitérante», aussi appelée «poumon popcorn». Cette maladie est causée par la présence de diacétyle dans le produit consommé et qui endommage les voies respiratoires. Le diacétyle est un additif alimentaire utilisé dans les sachets de maïs soufflé, et même s’il peut être ingéré sans danger, ce produit est nocif lorsqu’il est inhalé. Or, on le retrouve dans les cigarettes électroniques à saveur sucrée.  

La cigarette électronique a tout pour plaire aux jeunes, malheureusement. Les accessoires de vapotage sont petits, beaux et faciles à manipuler. Les liquides sont offerts en plusieurs saveurs très agréables au gout. Cela rend la dépendance des jeunes plus difficile à contrôler ou à surmonter. 

Même si l’usage du tabac a diminué drastiquement au cours des dernières années, la société est maintenant placée devant un nouveau problème : celui du vapotage chez les jeunes. Plusieurs compagnies de cigarettes électroniques ont réduit la quantité de publicité ainsi que le nombre de saveurs de leurs produits à cause du grand nombre d’utilisateurs chez les adolescents. 

Que faut-il faire de plus afin d’éliminer ce problème et éviter qu’il ne devienne une épidémie? Plusieurs pensent que l’on doit diffuser plus de publicités afin d’informer les jeunes des dangers du vapotage. «Le vapotage est presque devenu la norme dans ma vie et dans celle de mes amies. Mais je n’encouragerais pas ceux qui ne le font pas à commencer cette habitude», raconte une élève de 12e année.