Rester à la maison, c’est la meilleure solution

Danica Laurin | École secondaire catholique Franco-Cité
Danica Laurin | École secondaire catholique Franco-Cité
Tapage

Aujourd’hui, une simple sortie à l’extérieur porte les gens à réfléchir à tout ce qui les entoure et les relie aux autres. La pandémie que vit le monde entier en ce moment est quelque chose dont on se souviendra durant plusieurs années.

Plusieurs personnes se demandent comment elles peuvent aider. La réponse est simple et plusieurs haut placés le répètent : rester à la maison et sortir seulement lorsque c’est nécessaire, comme pour aller faire l’épicerie, renouveler une prescription ou pour une visite urgente à l’hôpital. Le moins il y a de gens dans les places publiques, le moins de gens seront infectés, ce qui est le but ultime.

Pour freiner la propagation de la COVID-19, chacun doit y mettre du sien!

Mais pourquoi rester à la maison?

La raison principale pour laquelle il est important de rester à la maison pour la durée de la pandémie n’est pas nécessairement pour préserver sa propre santé, mais plutôt pour protéger la santé des autres. Rester chez soi contribue à minimiser les cas de transmission et de propagation du virus dans les endroits publics, diminuant par le fait même la possibilité que les gens rapportent le virus chez eux, infectant leurs famille. 

La distanciation sociale est une directive que les gens doivent respecter s’ils doivent absolument sortir. Cette mesure est en place pour minimiser la probabilité de contamination au contact d’une autre personne. Par contre, la meilleure stratégie demeure de rester à la maison.

Pourquoi certaines personnes ont-elles de la difficulté de rester à la maison?

Certaines communautés ne sont pas touchées par le coronavirus à l’heure actuelle. Dans ces cas, le mode de vie n’a que très peu ou pas changé. À la découverte d’un ou de plusieurs cas, les précautions requises seront mises en place. Il est parfois trop tard, de sorte que les gens n’ont pas la chance d’ajuster leurs routines. Dans de tels cas, plusieurs personnes ont de la difficulté à rester à la maison, car les entreprises ne sont pas préparées à assurer la santé de leurs employés ainsi que leurs clients en leur permettant de travailler à distance. 

Plusieurs individus ont de la difficulté à s’auto-isoler puisqu’alors aucune interaction n’est permise avec des gens de l’extérieur. Ceux qui vivent seuls peuvent trouver cette situation ennuyeuse. On le voit en particulier chez les ainés qui ont besoin d’affection, mais qui sont aussi les plus à risque durant la pandémie. De plus, ils sont aussi moins à l’aise avec les technologies qui pourraient leur permettre de communiquer avec d’autres gens, ce qui rend l’isolement encore plus difficile pour eux. 

Depuis le début de la pandémie, les jeunes adultes se sont fait dire fréquemment qu’ils sont moins à risque d’être très affectés s’ils contractent le coronavirus. Par conséquent, plusieurs d’entre eux continuent à vivre selon les mêmes habitudes  : en visitant leurs copains, par exemple. Les jeunes adultes prennent alors des risques parfois pour démontrer qu’ils ne craignent pas le virus. Pourtant, il y a encore la possibilité qu’ils soient infectés, ou même qu’ils infectent les autres. 

Que faire en auto-isolement?

Rester en contact avec la famille et les amis est extrêmement important durant ces temps difficiles, même si l’on ne peut pas se visiter en personne. Que ce soit par téléphone, par messagerie ou par vidéo, il est important d’être en mesure de socialiser, car c’est un besoin fondamental des êtres humains. 

Rester au fait des nouvelles pour connaitre les nouvelles mesures de précaution mises en place ou même pour savoir s’il y a de nouveaux cas d’infection près de chez soi. Que ce soit en écoutant les nouvelles à la télévision ou en lisant des articles de source fiable sur le web, il est important de connaitre les informations qui circulent sur le coronavirus. 

Les efforts des communautés à travers le monde entier sont cruciaux afin que le coronavirus cesse de se propager et que les cas d’infections diminuent. C’est en restant à la maison que le nombre de cas diminuera dans les communautés, les pays et le monde entier!