La murale en cours.  
La murale en cours.  

Une murale qui fait jaser

Adella Thériault | École Alliance St-Joseph
Adella Thériault | École Alliance St-Joseph
Tapage

Le 16 aout 2021 marque le début d’une œuvre d’art puissante. Sur les murs de la boutique de pops glacés, Papaya Pops, à Chelmsford, on peut voir une murale aux couleurs vives, peinte dans le style Woodland.

C’est Autumn Smith, mieux connue sous son nom d’artiste Mishiikenh Kwe, qui était à la tête de ce chef d’œuvre.

Bien que les couleurs soient vives et les œuvres plaisantes à observer, le style Woodland, dont le créateur est Norval Morrisseau, présentent des thèmes et des sujets très puissants. L’œuvre de Mishiikenh Kwe n’y fait pas exception.

On peut y voir deux couleurs en évidence : l’orange et le rouge. L’artiste nous explique le symbolisme de ces couleurs : «Nous avons choisi la couleur orange pour représenter la Journée de la chemise orange, nos enfants emmenés dans des pensionnats; et la couleur rouge pour représenter nos femmes autochtones disparues et assassinées (MMIW).» 

Sous la murale, on peut lire une phrase écrite en Anishinabemowin, langue ojibwée, qui signifie «Chaque enfant compte». 

L’artiste précise : «Nous avons utilisé notre propre langage pour récupérer ce qui a été volé de nos ancêtres.»

C’est avec le groupe 8th Gen Collective qu’elle fait la conception de cette murale. Mishiikenh Kwe s’inspire des femmes et des filles qu’elle connait qui dansent pour guérir. Avec le groupe, l’artiste fait la conception, le design et, par la suite, ils peignent pendant trois jours pour terminer leur œuvre. 

Malgré les horribles nouvelles des enfants retrouvés dans des tombes anonymes près de pensionnats, l’artiste précise qu’il y a quand même «beaucoup de beauté et des choses à célébrer dans nos communautés. Nous faisons de l’art merveilleux, nous avons toujours notre langue, nous avons toujours une culture et nous sommes toujours là».

Si le style Woodland vous intéresse, vous pouvez retrouver l’art de cette jeune artiste à www.mishiikenhkwe.redbubble.com ou sur Instagram en suivant @mishiiikenhkwe.

Vous pouvez aussi vous rendre au 9, rue Main, à Chelmsford pour admirer cette murale en personne.

Le produit final.
L’artiste de la murale, Mishiikenh Kwe