L’obésité : les parents ont leur part de responsabilités

Pierre Toupin | École secondaire Macdonald-Cartier
Pierre Toupin | École secondaire Macdonald-Cartier
Tapage

Le taux d’obésité parmi les jeunes de 2 à 17 ans en 1978-1979 était de 3 % à travers le Canada. Mais en 2004, c’était de 8 % (un demi-million)! L’obésité est un problème qui augmente gravement chez la jeunesse de nos jours. Qui ou quoi est à blâmer? Je crois que les causes de cette épidémie sont les parents et leurs lacunes. Les parents guident et affectent la vie des jeunes par leur influence, leur éducation, leurs ressources financières ainsi que leur style de vie. 

Tout d’abord, l’éducation et l’influence des parents jouent un rôle important pour informer et sculpter les gouts de leurs enfants. L’école enseigne les thèmes fondamentaux de la nutrition. Cependant, ce que les parents fournissent et préparent à la maison détermine ce que l’enfant mange. Alors, les parents ont inconsciemment démontré ce que l’enfant devrait manger.

De plus, plusieurs cultures ont un style de cuisine très malsain. Par exemple, la nourriture du sud des États-Unis est frite et utilise beaucoup de gras. Donc, une famille culturellement du sud glorifie cette nourriture malsaine. Ainsi, les annonces publicitaires pour les services rapides incitent les parents à y aller pour leur facilité.

En second lieu, il y a plusieurs familles sans les ressources financières pour maintenir une alimentation saine et une vie active. Les ingrédients et la nourriture biologique coutent plus cher et doivent être préparés, comparativement à la facilité des mets chauds au micro-ondes ou des repas de restauration rapide. 

De plus, plusieurs activités telles que les sports et les camps pour les jeunes ne sont pas financièrement proposées dans les budgets des parents. Cependant, la technologie est un outil influent qui est presque nécessaire à acheter pour les enfants de nos jours. Les parents sont plus enclins à donner aux enfants des appareils électroniques pour les divertir pendant qu’ils font des taches autour de la maison. Par conséquent, plus d’enfants restent dans la maison et deviennent sédentaires.

Par ailleurs, le style de vie des parents est aussi un facteur déterminant dans l’obésité de leurs enfants. Si les parents mènent une vie active, cela va se refléter sur l’activité générale de l’enfant, tout comme la mentalité envers l’exercice et la nourriture. Les choix quotidiens des parents créent une démonstration pour leur enfant, car ils imitent d’habitude les actions de ce modèle dans leur vie. Le choix de s’assoir et regarder la télé ou jouer avec le chien a différents impacts sur l’enfant. Et comme font les parents, les enfants suivent.

En conclusion, les parents ont le plus gros impact sur l’alimentation de leurs enfants : leur éducation et influence, les ressources financières et le style de vie sont tous des aspects que les parents contrôlent. En outre, j’espère que les parents qui lisent ce texte peuvent avoir réalisé que ce n’est pas entièrement la faute de l’enfant ou d’autres facteurs qui sont utilisés comme excuse. J’espère que de ces foyers changeront leur mentalité et ira vers un futur plus sain.