Une école logique écologique

Léa McLean | École secondaire catholique Thériault
Léa McLean | École secondaire catholique Thériault
Tapage

L’initiative des élèves de l’École secondaire catholique Thériault, ÉcoThériault, est pour aider, encourager et informer leur école au sujet des changements climatiques de façon originale et amusante. 

ÉcoThériault est un club de jeunes élèves et étudiantes passionnés.es de la lutte environnementale contre les changements climatiques.  

Sous le leadeurship de Mme Lise McLean, enseignante de chimie, et de la présidente Jessica Kim, élève de 12e année, le club se rencontre tous les mois pour discuter de nouvelles activités potentielles. L’année dernière, le club a créé une journée de démonstrations où les membres ont créé des panneaux expliquant les changements climatiques ainsi que ce qu’il est acceptable de jeter et de recycler. Ils ont aussi réalisé des expériences pour démontrer l’effet de serre. 

Cette année, les membres du club aimeraient réaliser plusieurs activités originales, tout en respectant les restrictions de la COVID-19. Ils espèrent fabriquer des bracelets environnementaux avec des billes de bois ou de papiers recyclés et même cultiver des arbres en classe pour ensuite les planter sur le terrain de l’école. 

De plus, il y aurait des visionnements de films, comme Lorax ou The Bee Movie, ou un documentaire, comme celui de Greta Thunberg intitulé I Am Greta, dans le but d’informer les élèves et le personnel au sujet des changements climatiques. 

Puisque la majorité des élèves sont maintenant très actifs sur les médias sociaux, le club espère rependre leur message sur les plateformes telles qu’Instagram, Facebook ou Snapchat. Il espère aussi afficher des diagrammes qui indiquent ce qui est recyclable et comment disposer de déchets problématiques, tels que les cartouches d’encre ou les piles. Le club aimerait aussi afficher des citations inspirantes tel que : «La Terre ne nous appartient pas; nous appartenons à la Terre», de Marlee Matlin. 

«Je crois que toutes les écoles devraient avoir un club d’écologie afin d’éduquer et d’engager plus de jeunes à être conscient de leurs choix quotidiens», explique la présidente du club ÉcoThériault, Jessika Kim. «Les changements climatiques et la pollution sont l’un des problèmes sociaux les plus importants de notre temps et, ultimement, affecteront grandement notre génération.»

«Les changements climatiques sont un problème qui affecte le monde entier», note une élève de la 10e année et membre du club, Marie-Pier Durepos-Létourneau. «Si on ne s’en soucie pas tous ensemble comme une équipe, le monde tombera à l’eau», ajoute une autre membre, Janelle Rivard.

Le club espère ainsi inspirer les élèves de l’école et même les membres de leur communauté. Leur message est clair : la planète nous appartient tous et que chaque petit geste contribue à la protéger.