La pandémie nous ouvre les yeux…

Sophie-Anne Levac | École Sainte-Marguerite-d’Youville
Sophie-Anne Levac | École Sainte-Marguerite-d’Youville
Tapage

Survenue de façon inattendue au début de l’année, la pandémie nous a tous choqués. En effet, la COVID-19 a eu un impact atroce sur les commerces, les restaurants, les écoles et les familles. La fermeture du monde entier fut essentielle à la sécurité de tous. En revanche, ce confinement nous a forcés à être créatifs sur différents plans. Il fallait trouver différentes façons d’enseigner aux élèves, de se rencontrer entre amis et en famille, de travailler de la maison et de magasiner en ligne. Bref, le fonctionnement de l’économie, du travail et de tout le reste a changé. Alors, ces changements qui ont eu lieu durant la pandémie étaient-ils positifs? Et si oui, devrions-nous garder ces changements pour les années à venir?

Prenons un exemple simple, lorsque toutes les écoles ont fermé, il fallait trouver une autre solution pour finir le reste de l’année. L’éducation en ligne a donc permis aux jeunes à travers la province de continuer leurs apprentissages. Bien sûr, suivre les cours en ligne par l’entremise d’une rencontre virtuelle n’était pas toujours évident, mais l’année scolaire s’est terminée et les élèves ont pu apprendre ce dont ils avaient besoin. 

Certains éléments de l’apprentissage à distance pourraient réellement être bénéfiques pour plusieurs différents emplois, tels que le clavardage et les vidéoconférences. Au lieu de se déplacer des centaines de kilomètres pour assister à des rencontres, les vidéoconférences permettent aux employés de se consulter tout en restant dans le confort de leur chez soi ou encore dans leur lieu de travail. 

Il va sans dire que nous avons certainement aussi été affectés sur le plan social. Nous sommes de nature des êtres sociaux qui recherchent l’affection et la compagnie des autres. Ainsi, lorsque nous sommes isolés, jeunes comme adultes, nous nous sentons seuls. 

Nous avons cependant trouvé des moyens de se rencontrer, de se parler tout en restant en sécurité. Des marches en pratiquant la distanciation, des appels vidéo, les messages et les rencontres en auto sont seulement quelques exemples de moyens dont nous avons trouvé pour pouvoir passer du temps avec ceux que nous aimons. 

Bien que ce ne fût pas un monde idéal, plusieurs trouvent que le confinement nous a rapprochés des gens et de la communauté. Pas physiquement, bien sûr, mais par de simples gestes, comme des mots d’inspirations, des messages d’espoir dans les rues et les maisons, des concerts et des projets diffusés pour faire sourire les gens et des collectes de dons pour aider ceux qui en ont besoin. Nous avons uni nos forces et nos talents et nous avons trouvé des opportunités de faire du bien malgré les circonstances.

En plus, pendant la pandémie, les magasins d’épiceries se dévouaient pour fournir des aliments à leur communauté en tout temps. Cependant, la file d’attente pouvait se prolonger et la marchandise était parfois épuisée. Magasiner en ligne n’est peut-être pas la solution la plus écologique, mais très pratique pour ceux qui ne pouvaient pas se déplacer. 

Ainsi, certaines compagnies ont remarqué l’importance du magasinage en ligne et ont alors décidé de rendre la livraison plus écologique. C’est le cas d’Amazon qui s’est associé avec Rivian pour créer un véhicule de livraison 100 % électrique. Bref, l’évolution de ce moyen de livraison rend le magasinage en ligne, une excellente option que nous pourrions utiliser davantage dans le futur. 

Pour d’autres, faire des achats dans les petites entreprises familiales locales était important. Il y a plusieurs avantages à consommer les produits locaux. Entre autres, cela aide à soutenir les emplois dans la région en plus de savoir que le produit de qualité vient de chez nous.

Le confinement nous a aussi donné beaucoup de temps libre. Alors, à la fin du printemps et durant l’été, les gens se sont mis à faire certaines tâches autour de la maison. Que ce soient des rénovations ou faire un jardin, les gens s’occupaient à faire toutes sortes de projets. Si nous continuons à cultiver nos propres produits, nous n’aurons pas besoin d’autant de légumes ou même de fruits provenant d’autres pays. En plus, l’environnement bénéficie de ces espaces verts. Les abeilles, l’air, les humains, nous pouvons tous en profiter. Tout le monde peut faire des jardins! 

Finalement, une pratique très importante qui ne devrait pas être oubliée est de se laver les mains. Du moment où nous entrons dans un endroit public ou même dans notre maison, il est devenu automatique de se laver ou se désinfecter les mains. Cela dit, je crois que les nombreux rappels de l’importance de se laver les mains nous ont conscientisés et ceci fait partie de cette nouvelle réalité. 

Pour conclure, nous pouvons tirer avantage de certains changements engendrés par la pandémie et nous continuons à être créatifs pour développer de nouvelles méthodes pour assurer un avenir meilleur. Et vous, quels bienfaits la pandémie vous a-t-elle apportés?