Les animaux de compagnie et comment ils bonifient notre quotidien : perspective d’une amoureuse d’animaux

Danika Carrière | École secondaire catholique du Sacré-Coeur
Danika Carrière | École secondaire catholique du Sacré-Coeur
Tapage

Les animaux de compagnie ont joué un grand rôle dans l’enfance de plusieurs personnes. Meilleur sens des responsabilités, meilleure confiance en soi et gain d’un nouvel ami à quatre pattes; les avantages d’avoir un animal domestique sont nombreux. Reanne Martin-Beaudry, élève en 12e année à l’École secondaire du Sacré-Cœur, connait personnellement très bien les impacts que peuvent avoir les animaux de compagnie sur soi.

Libra, le chien de Reanne Martin-Beaudry.

Q : Quel âge aviez-vous quand vous avez eu votre premier animal de compagnie? Combien d’animaux avez-vous actuellement?
R : J’ai toujours eu des animaux. Mais je crois que mon premier animal, dont j’ai eu à prendre soin moi-même, je l’ai eu lorsque j’avais 13 ans — j’avais deux rats domestiques. Présentement, j’ai trois animaux : un lapin nain et deux chiens — un caniche et un Goldendoodle.

Q : À quel âge pensez-vous que les parents devraient autoriser leurs enfants à avoir des animaux domestiques?
R : Je crois que lorsque les enfants deviennent adolescents, ils peuvent prendre soin des animaux et qu’ils ne s’en désintéresseront pas aussi vite qu’à l’enfance.

Q : Quel type d’animal proposeriez-vous à quelqu’un qui souhaite avoir un animal de compagnie pour la première fois?
R : Les rats. Ils ne constituent pas un grand engagement, car ils vivent seulement deux à cinq ans. Ils peuvent être entrainés. Par exemple, tu peux leur montrer des trucs. Aussi, ils s’accordent bien avec les autres animaux, ils ont un excellent sens de l’hygiène et ils sont très aimables.

Q : Pensez-vous que vos animaux de compagnie vous ont personnellement aidé à gérer votre stress?
R : Oui, en particulier parce que je suis dyslexique. Enfant, je lisais souvent à mes chiens, car ils ne pouvaient pas me juger. J’ai pu m’améliorer grâce à eux. Tu peux toujours parler aux animaux puisqu’ils vont toujours t’écouter sans jugement.

Q : Avez-vous l’impression que vos animaux jouent un rôle dans vos émotions quotidiennes? Peuvent-ils contribuer à votre bonheur?
R : Oui, car si j’ai eu une mauvaise journée à l’école, je peux promener le chien quand j’arrive à la maison, ce qui semble toujours me calmer.

Q : De nos jours, la zoothérapie peut être rencontrée dans des établissements tels que les collèges. Pensez-vous que ce type d’activité devrait avoir lieu plus souvent?
R : Bien sûr, car si tu vis dans une famille ou un endroit qui n’autorisent pas les animaux domestiques, c’est une excellente façon de créer des liens avec des animaux.

Q : Pensez-vous que les animaux de compagnie peuvent être un atout pour les familles? Comment?
R : Oui, car si tu accueilles un nouveau chien, les membres de la famille vont travailler ensemble pour en prendre soin. Cela ouvre la porte à de nouvelles discussions en famille.

Joey, le lapin nain de Reanne Martin-Beaudry.

Il ne fait aucun doute que ceux qui grandissent entourés d’animaux évaluent que ces derniers ont des impacts très positifs sur leur bienêtre. Les animaux de compagnie sont utiles pour de nombreuses raisons. D’ailleurs, ils constituent non seulement des occasions d’enseignement pour les jeunes, mais ils deviennent des membres de la famille aussi. En conclusion, peu importe l’espèce, chaque animal est spécial et a une variété de bienfaits à offrir, si on leur en donne la chance.

Les rats domestiques de Reanne Martin-Beaudry, Luna et Dipper.