La vue lorsque l’on descend les pentes du centre de ski Le Massif au Québec.
La vue lorsque l’on descend les pentes du centre de ski Le Massif au Québec.

Le ski alpin : un passetemps, un sport et une activité en famille

Andréa Bernard | École Sainte-Marie
Andréa Bernard | École Sainte-Marie
Tapage

Au Canada, près de 3 millions de personnes pratiquent le ski alpin. L’accès à une variété de pentes un peu partout permet aux débutants et aux professionnels de s’amuser à leur niveau. Dans notre province, il n’est pas nécessaire d’aller loin pour faire du ski alpin.

D’où vient l’idée de faire du ski alpin?

Le ski alpin apparait premièrement en Russie vers 1850 et au Canada vers 1930.

Le ski alpin a beaucoup changé. Au début, les skis sont en bois et on les attache à nos bottes avec de la corde. On descend la pente lentement et on zigzague. Les gens ne portent aucun casque, sauf une tuque. 

Il faut premièrement comprendre qu’au début, si on voulait faire du ski alpin, il fallait premièrement grimper à pied jusqu’au haut pour enfin descendre la pente. Ce n’est pas toujours facile quand on doit premièrement marcher dans la neige épaisse. 

Les premiers remonte-pentes mécaniques apparaissent vers 1939. Au début, ils consistent en des harnais avec des cordes où il faut bien tenir la corde avec une main jusqu’au haut de la montagne. 

Le ski en 2020

De nos jours, les skis sont fabriqués avec des matériaux modernes, comme la fibre de verre ou le carbone, l’acier, l’aluminium ou des composés de plastique. Les skis, les bottes et les pôles sont des merveilles technologiques. 

Les amateurs tout comme les professionnels peuvent dépenser de grandes sommes d’argent pour leurs accessoires, leurs vêtements et leur équipement. Les gens vont de plus en plus vite, donc les risques augmentent. Ils portent donc des casques protecteurs. 

Il y a des télésièges à presque toutes les pentes. On peut aussi embarquer dans des gondoles ou des télécabines dans certains grands centres.

Au Canada, le premier télésiège fait son apparition au Mont-Tremblant au Québec en 1939. Le système est un succès et on peut embarquer jusqu’à six personnes à la fois. 

Selon la pente et le nombre de visiteurs, on peut aussi embarquer dans des télécabines. La différence entre une télécabine et un télésiège est qu’une télécabine peut être fermée complètement, embarque beaucoup de monde à la fois et comprend parfois un système de chauffage. Les télécabines protègent leurs passagers des conditions climatiques, tel que le vent, qui devient beaucoup plus intense au fur et à mesure qu’on monte la pente.

Au Canada, il y a près de 4000 kilomètres de pistes. Il y a près de 800 centres de ski à travers le pays. La montagne la plus populaire est à Whistler, près de Vancouver. Elle débute à 2470 mètres d’altitude et on peut descendre la pente pendant environ 1 heure avant d’arriver à la fin. 

Le ski près de chez nous

En Ontario et au Québec, on a aussi une grande variété de pentes. Nos montagnes sont moins hautes, mais les expériences sont toujours aussi intéressantes. On peut visiter Adanac, le mont Dufour, Boogie Mountain, le mont Antoine, Moonstone, Blue Mountain, Searchmont, Horseshoe Valley et bien d’autres.

Le mont Antoine à Mattawa est à seulement 195 km de Sudbury. C’est une très belle pente. Le chalet est grand avec plusieurs tables. Les pentes sont bien entretenues et le personnel est accueillant. 

Au Québec il y a Camp Fortune, Sommet Edelweiss, Sommet Saint-Sauveur, Mont Blanc, Mont-Tremblant, le mont Saint-Anne, le Massif et bien plus.

Le Massif est l’une des pentes les plus spectaculaires du Québec. Tout au long de la descente, on voit le fleuve Saint-Laurent. C’est une vue à couper le souffle!

Le ski Alpin est un sport formidable qui peut être exercé seul ou en famille. Il est amusant autant pour les jeunes que les gens plus âgés.