Les dorés jaunes du lac Nipissing sont étiquetés par le ministère des Richesses naturelles et des Forêts.
Les dorés jaunes du lac Nipissing sont étiquetés par le ministère des Richesses naturelles et des Forêts.

Les dorés jaunes du lac Nipissing en pleine croissance

Ève Beaudry | École Saint-Thomas-d’Aquin
Ève Beaudry | École Saint-Thomas-d’Aquin
Tapage

Le lac Nipissing est une destination de pêche très populaire en Ontario, comme en témoignent les centaines de cabanes à pêche qui apparaissent sur le lac au mois de janvier. Cependant, à cause de la surpêche, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) a dû intervenir pour protéger la population du poisson le plus populaire de lac Nipissing, le doré jaune. 

Le lac Nipissing est une destination rêvée pour les pêcheurs de partout en Ontario et même des États-Unis. La saison d’hiver pour le doré a lieu du 1er janvier au 15 mars tandis que la saison d’été commence le troisième samedi de mai et prend fin le 15 octobre. 

Lors d’un hiver moyen, des touristes de partout visitent la région pour la pêche, indique le propriétaire de Bear Creek cottages à Callander, Shawn Degagne. Ils proviennent du sud de l’Ontario jusqu’au Michigan, de la Pennsylvanie et de la Floride, dit-il. 

La santé de la population du doré est donc surveillée. Parfois, des règlements doivent être mis en place et des limites de captures précises doivent être imposées. Depuis 2014, ces limites ont pour but de reconnaitre et de respecter les capacités naturelles du lac Nipissing à maintenir un bon équilibre de la pêche commerciale et récréative, explique le site web du MRNF. 

Selon le ministère, les jeunes dorés sont particulièrement vulnérables et doivent être protégés. Il a donc mis en place des règles qui stipulent que seuls les poissons d’une certaine grandeur peuvent être pêchés. La limite actuelle est de 46 cm ou plus. Cette limite est différente de la limite des autres lacs en Ontario. Chaque règlement que le ministère impose aux pêcheurs est mis en place pour une raison précise. 

On commence à voir une amélioration concernant la population de dorés dans le lac, affirme Mme Tremblay, porte-parole du MRNF. En 2014, dit-elle, la majorité des dorés avaient moins de trois ans. Aujourd’hui, ils ont en moyenne entre 5 et 7 ans. Selon
Mme Tremblay, ces données sont récoltées à partir d’échantillonnage et de surveillance des poissons étiquetés par le MRNF.  

À la lumière de ces résultats, on peut constater que les règlements mis en vigueur en 2014 apportent des changements favorables à la population du doré du lac Nipissing. Ils permettent à la population de dorés de se rétablir à un niveau plus sain afin d’assurer l’avenir de ce poisson.