La progression de la dépendance numérique durant le confinement

Milah Koch | École secondaire catholique Algonquin
Tapage
Grâce Pongang | École secondaire catholique Algonquin
Tapage

Pendant le confinement la dépendance numérique ne cesse de s’accélérer. Le manque de liberté incite entre autres les adolescents à rester devant leurs écrans et à peu faire d’activité physique. 

Qu’est-ce que la dépendance numérique?

Une dépendance numérique est un trouble de dépendance à internet qui peut se manifester chez un jeune ou un adulte qui passe beaucoup de temps en ligne. Celle-ci peut devenir grave si la personne n’effectue pas d’exercice physique. 

La dépendance numérique a plusieurs similarités avec les autres formes de dépendance, telle que la dépendance aux drogues, mais il y a des différences importantes. Par exemple, habituellement être accros aux écrans ne mènerait pas à être hospitalisé, comme c’est souvent le cas avec les drogues. 

Si un membre de ta famille a une dépendance numérique sévère, il pourrait être utile de consulter un psychologue. Il y a divers services qui peuvent aider avec les dépendances aux jeux vidéos.

L’impact du confinement

Comme tout le monde reste à la maison pendant la pandémie, plusieurs passent trop de temps sur leurs appareils électroniques. Cela peut causer des dommages considérables au développement physique et à la santé du cerveau. Cela peut aussi nuire à la forme physique. 

L’activité physique est un élément essentiel pour les jeunes en pleine croissance. Il y a diverses vidéos en ligne qui offrent des idées d’exercices. Cependant, il faut être motivé à les faire. Il ne faut pas nécessairement avoir de gros muscles comme Dwayne Johnson, mais un peu d’effort physique ne fait pas de mal.

Il existe plusieurs preuves que jouer aux jeux vidéos sans cesse peut avoir des effets négatifs sur la santé mentale. C’est pour cela qu’il est recommandé d’avoir d’autres interactions sociales, de faire de l’éducation physique, de bien s’alimenter et de bien dormir.