Danica Laurin et ses prix remportés lors du Gala des jeunes <em>Tapage</em>.
Danica Laurin et ses prix remportés lors du Gala des jeunes <em>Tapage</em>.

Tapage : une expérience à vivre, que tu deviennes journaliste ou non

Danica Laurin | École secondaire catholique Franco-Cité
Danica Laurin | École secondaire catholique Franco-Cité
Tapage

Vous êtes-vous déjà fait demander de devenir journaliste dans le journal Tapage? Ou vous ne saviez pas ce que c’est au juste? Et bien, je vais vous partager les avantages d’écrire pour le journal Tapage ainsi que mon expérience personnelle. Un petit indice : il n’est pas nécessaire de vouloir devenir journaliste pour vivre cette belle expérience. 

Exprime ta voix

Écrire dans le journal Tapage te permet de t’exprimer textuellement et graphiquement, comme par la photographie, deux méthodes préférées de plusieurs. Que ce soit des nouvelles dans le monde, des problèmes dans la société ou même un passetemps qui t’intéresse, il existe plein de sujets à discuter. Il faut simplement confirmer ton sujet avec le rédacteur en chef pour s’assurer qu’aucun sujet ne se répète. 

Gagne un peu d’argent

Vous serez payé pour chaque article écrit avec un montant de 30 $ plus 10 $ pour la première photo qui accompagne l’article et 5 $ pour les photos suivantes. De plus, à la fin de la saison du Tapage, un gala est préparé pour remettre des prix monétaires aux journalistes qui se sont démarqués au cours de l’année. Alors, ces prix motivent les journalistes à s’améliorer pour essayer de gagner de plus gros prix les années suivantes. 

Améliore ton écriture

Écrire des articles dans le Tapage va vous aider à améliorer votre vocabulaire et votre grammaire sans le savoir. Le plus d’articles qu’on écrit, le plus on trouve des trucs. En plus, habituellement, le rédacteur en chef vous donne une rétroaction sur vos articles une fois envoyé pour vous aider à vous améliorer ainsi que vous encourager sur les choses bien faites. Je compare mon premier article que j’ai écrit pour Tapage à celui-ci, puis il y a une grosse amélioration. 

Mon expérience personnelle

J’ai commencé comme journaliste pour Tapage en 7e année lorsque la directrice m’avait approché. Au commencement, j’étais incertaine du concept ou même comment m’y prendre pour mon premier article. Mais, avec un peu d’appui, j’ai écrit mon premier article sur la cyberintimidation. Avec cet article, j’ai gagné la troisième place pour la meilleure photographie lors du gala.

Ce prix m’a encouragé à continuer à écrire l’année suivante jusqu’à aujourd’hui. J’ai ainsi gagné une première et deuxième place pour la meilleure photographie les années suivantes ainsi qu’un des grands prix, le prix de la rédaction. Chaque année, j’écrivais une liste de sujets à discuter qui seraient appropriés pour le temps de la publication. Souvent des sujets de la vie courante ou des problèmes dans la société. 

Je suis présentement dans ma dernière année au secondaire, alors ceci sera mon dernier article pour le Tapage. Avoir participé au journal Tapage pendant 7 ans, je tiens à vous informer que ma carrière ne sera pas en journalisme.

Au mois de septembre, je participerai au cours de technicienne de la construction à Canadore pour éventuellement devenir charpentière certifiée. Je suis donc l’exemple d’une élève qui a adoré l’expérience de s’exprimer dans le journal Tapage, mais qui ne continuera pas ses études dans ce domaine. 

Vous êtes payé à exprimer vos idées, alors pourquoi ne pas participer? Parler à un de vos enseignants ou enseignantes pour plus de renseignements ou aller sur le site web du Voyageur sous l’onglet Tapage pour savoir comment y participer!