La lente transformation d’une chenille en papillon monarque chez la famille d’Amélie Giroux
La lente transformation d’une chenille en papillon monarque chez la famille d’Amélie Giroux

Les petits trésors de mère Nature

Amélie Giroux | École Sainte-Marguerite-d’Youville
Amélie Giroux | École Sainte-Marguerite-d’Youville
Tapage
La lente transformation d’une chenille en papillon monarque chez la famille d’Amélie Giroux

La nature offre de belles expériences pour tout le monde. Les animaux, les montagnes, les fleurs et même les insectes. En effet, l’été de 2020 a présenté des petits trésors à ma famille. Des papillons monarques ont passé le début de leurs vies dans notre serre! 

Laissez-moi vous raconter comment c’est arrivé.

Ma mère avait planté de l’asclépiade, en anglais «milkweed», qui est la plante dont les papillons monarques se nourrissent. Un jour, elle a découvert que les plantes étaient toutes mangées et elle se demandait ce qui était arrivé. 

Enfin, elle a découvert qu’il y avait un genre de larves qui mangeaient les plantes. On a découvert que c’était les chenilles venant des papillons monarques et on était immédiatement impressionnées par cette découverte.

Après environ 15 jours, les larves ont grandi et elles mangeaient de plus en plus les asclépiades et elles grossissaient. On devait aller chercher d’autres plantes pour les nourrir, mais les plantes d’asclépiade sont considérées comme de mauvaises herbes ici dans la campagne et plusieurs personnes ne savent pas que les papillons monarques s’en nourrissent. 

Puisqu’on a seulement trouvé cette plante sur le bord des routes en campagne, il fallait faire attention aux plantes qu’on prenait, car les fermiers mettent des pesticides ou les autos qui passent peuvent leur projeter d’autres produits. Tous les produits chimiques peuvent tuer les chenilles si elles mangent les plantes qui les portent. 

Après environ 2 semaines, les chenilles du papillon monarque commençaient à faire leur cocon. Elles ont commencé par se pendre la tête en bas sur la tige d’une plante pendant quelques jours et, enfin, elles ont commencé à créer leurs cocons. C’était super intéressant à voir, mais ça s’est passé tellement vite que c’était facile à manquer. Nous avons réussi à le capturer sur vidéo. C’était tellement magnifique de voir le processus du début d’une transformation entre une chenille à un papillon. 

Un jour, je suis resté dehors sous la pluie pour voir cette transformation! J’étais extrêmement excité lorsque je l’ai vue. En effet, toutes les chenilles ont fait leurs cocons soit durant la nuit ou durant le jour, mais pas toutes en même temps. 

Pendant une semaine, les chenilles ont complété leur transformation. Après cette semaine, c’était enfin le temps de laisser partir les papillons monarques. Il fallait donner aux papillons du temps pour s’ajuster à leur nouveau «corps», mais lorsque le temps est venu, c’était magnifique. 

Il ne fallait pas toucher leurs ailes, sinon ils auraient pu mourir. Alors, nous les avons laissé ramper sur nos mains et les avons placés sur des fleurs. Après les avoir laissé se reposer, ils ont finalement décollé, volant magnifiquement dans les airs. Le processus a duré plusieurs jours, mais finalement, ils ont tous quitté.

On a pu observer le début de la vie de ces papillons monarques et c’était une expérience incroyable que mère Nature nous a offerte. Appréciez ce que mère Nature envoie sur cette planète, puisqu’on peut voir les petits trésors qui existent dans ce monde.

La lente transformation d’une chenille en papillon monarque chez la famille d’Amélie Giroux