Fake

Amélie Giroux | École élémentaire catholique St-Denis - Tapage
Amélie Giroux | École élémentaire catholique St-Denis - Tapage
Les histoires d’amour se terminent souvent par un évènement inattendu. Dans, Fake, le roman de Jenn P. Nguyen, faire semblant d’être en couple est ce qui a déclenché des émotions d’amour sincères entre les deux personnages principaux, Jake et Mia.

Simuler son couple est la dernière chose que la jeune adulte a voulu faire, mais les circonstances n’étaient pas idéales pour elle. Son voisin Jake, fils de la meilleure amie de la mère de Mia, est frustré que sa mère lui dise sans cesse que sa jeune voisine et lui formeraient le couple parfait. Puisque cela faisait plus de dix ans que ces commentaires étaient exprimés par leurs mamans poules, mettre fin à ces remarques était le but premier des jeunes ados durant leurs deux mois de vacances.

La page couverture du livre Fake

Durant ma lecture, j’ai remarqué que l’auteure a une façon très particulière de rédiger. Son style d’écriture est extrêmement fluide, détaillé et surtout très pertinent. Je n’ai jamais trouvé les personnages et leurs actions ennuyeux, contrairement à d’autres romans lus dans le passé.

Puisque chaque chapitre est environ cinq pages, trouver des situations de suspense à chaque fin de chapitre était une nécessité pour l’auteure et elle a exécuté ceci à la perfection. Les protagonistes sont aussi très attachants et authentiques. Chaque fois qu’il se produisait un évènement tragique, j’étais aussi bouleversée que le personnage.

J’ai raffolé de ce roman jeunesse. Le déroulement logique, le suspense continuel et la créativité dans les répliques ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles la lecture du roman a été très agréable.

Par contre, puisque les chapitres ont une longueur limitée, une nouvelle idée devait être conçue à chaque cinq pages et j’ai constaté que quelques-unes d’entre elles n’ont pas été terminées. Donc, immédiatement après qu’une idée avait été lancée, une autre enchainait, ce qui a créé de la confusion à mon égard.

C’est tout de même un livre incroyable. Je le recommande fortement à tous les lecteurs intéressés par les histoires d’amour moindrement bordéliques, contenants des scénarios démesurément captivants. D’après moi, c’est ce qui fait de Fake une histoire si plaisante à lire.