La survie des petites entreprises du Nord ontarien

De nombreuses petites entreprises (de 10 à 250 salariés) ont choisi de s’installer dans le Nord de l’Ontario. Ce territoire fait cependant face à une pénurie d’employés et même de clients. Les petites communautés comme Blind River ont donc du mal à garder leurs petites entreprises en vie. Mais ces petites entreprises sont fondamentales pour l’économie locale, car leurs propriétaires soutiennent beaucoup les organismes locaux. Heureusement, l’endurance des petites entreprises a jusqu’ici suffi à leur assurer un avenir prospère. 

«De nombreuses petites entreprises sont créées chaque année. Beaucoup de petites entreprises échouent. Dans la plupart des cas, elles échouent en raison d’une mauvaise planification», affirme l’experte en petites entreprises Susan Ward dans son article Facts About Starting a Business in Canada. Puisque l’une des principales causes de l’échec des entreprises est le manque de bonne planification, il suffirait de combler cette lacune pour améliorer la situation dans le Nord ontarien.

Voici la rue principale de Blind River, l’environnement pour les entreprises.

Au lancement d’une entreprise, il est important d’avoir un but en tête et d’avoir une idée du revenu que vous pensez gagner. Cela permet de faire un budget équilibré et d’éviter les mauvaises surprises. Après avoir établi un plan et une vision, il est important pour une petite entreprise de connaitre les limites de son budget. Même une association bien organisée doit faire attention de ne pas dépenser trop. Les petites dépenses peuvent s’accumuler très rapidement. C’est peut-être pour cela qu’il y a si peu de boutiques dans les petites communautés du Nord.

Pour encourager l’ouverture d’entreprises, la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario (SGFPNO) fournit une aide aux nouvelles entreprises. La SGFPNO favorise le développement de plusieurs secteurs, dont l’agriculture, l’aquaculture, la transformation des aliments, les arts, la culture et les industries créatives. La Société offre notamment son aide pour les améliorations locatives en offrant du matériel neuf ou usagé, mais peut aussi couvrir les couts de formation, d’investissements technologiques et de markéting. 

À Blind River, certaines entreprises prospèrent. Celles-ci sont bien connues des habitants de cette petite communauté, qui les soutiennent. Mais on trouve toujours des espaces vides sur la rue principale. De nouveaux magasins ouvrent, mais ils ne restent jamais longtemps. Avec plus de planification et d’appui, ces entreprises pourraient remporter plus de succès et améliorer l’économie du Nord, tout simplement.