Vaccination: pas avant le 15 mars chez les 80 ans et plus en Ontario

Philippe Mathieu
Philippe Mathieu
Le Voyageur
COVID-19 : Mise à jour du 24 février

À la mise à jour matinale du 24 février, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 296 173 (+1054). Le total incluait 279 230 (+1291) guérisons et 6893 décès (+9). Il y a 675 (-43) personnes hospitalisées, dont 287 aux soins intensifs.

  • Santé publique Sudbury et districts : +6, 600 cas (572 résolus, incluant 12 décès).
  • Bureau de santé Porcupine : 329 cas (279 guérisons, 25 décès).
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 261 cas (230 guérisons, 3 décès).
  • Service de santé du Timiskaming : 92 cas (91 résolus, 1 décès).
  • Santé publique Algoma : 195 cas (192 résolus, 3 décès).

Vaccination: pas avant le 15 mars chez les 80 ans et plus en Ontario

Émilie Pelletier - Initiative du journalisme local - Le Droit

Le portail en ligne et la ligne téléphonique pour réserver son rendez-vous pour recevoir le vaccin contre la COVID-19 seront lancés le 15 mars, et ce n’est qu’à partir de cette journée que les Ontariens âgés de 80 ans et plus pourront recevoir leur première dose. 

Le général retraité Rick Hillier, responsable du plan de vaccination en Ontario, avait pourtant indiqué, à la mi-février, qu’il espérait pouvoir commencer la vaccination des membres de la communauté âgés de 80 ans et plus à compter du 1er mars. Quelques jours plus tard, l’échéancier avait été reporté à la deuxième semaine du mois de mars, et mercredi matin, le plan prévoyait plutôt le début de l’immunisation des aînés à la troisième semaine de mars. 

La vaccination des groupes prioritaires devrait se dérouler ainsi, selon le plus récent calendrier dévoilé par la province, mercredi:

  • 80 ans et plus: 15 mars
  • 75 ans et plus: 15 avril
  • 70 ans et plus: 1er mai
  • 65 ans et plus: 1er juillet

La province demande aux Ontariens de ne pas appeler pour prendre rendez-vous s’ils ne font pas partie des tranches d’âge prioritaires, afin de ne pas engorger le système. La vaccination des travailleurs essentiels devrait débuter en mai, mais le gouvernement Ford tarde à offrir des détails sur les professions qui seront incluses dans la liste des travailleurs essentiels.

C’est son cabinet qui déterminera qui en fera partie. Néanmoins, chaque bureau de santé publique est responsable de son propre plan de vaccination, ce qui signifie que le début et le déroulement de l’immunisation peuvent varier d’une région à l’autre.

La vaccination des aînés de la communauté débutera d’ailleurs le 5 mars dans certains quartiers de la Ville d’Ottawa. Au cours de la deuxième phase du plan de vaccination en Ontario, qui entre en vigueur le 1er mars, les pharmacies, les hôpitaux et les médecins de famille pourront commencer à distribuer les vaccins, a fait savoir Rick Hillier.

L’Ontario en retard

Depuis le début de la vaccination en Ontario à la fin du mois de décembre, Doug Ford vante les mérites de la province en répétant que l’Ontario est celle qui a le plus de doses administrées.

Toutefois, comparé à d’autres provinces comme l’Alberta et le Québec, l’Ontario est en retard sur plusieurs plans, notamment en ce qui concerne le lancement du portail de réservations en ligne, la vaccination des résidents aînés de la communauté ainsi que le pourcentage de la population vaccinée. L’ex-général Rick Hillier espère que tous les résidents de foyers de soins de longue durée auront reçu leur deuxième dose du vaccin la semaine prochaine.

Plan «bâclé»

La cheffe de l’opposition officielle à Queen’s Park, Andrea Horwath, a qualifié les plus récentes annonces de la province de «choquantes», en fustigeant le gouvernement de ne pas avoir pu mieux préparer la province pour la vaccination. «Pourquoi l’Ontario est si loin derrière?», a demandé la néo-démocrate, en mêlée de presse, qui a jugé le déroulement du plan de vaccination comme étant «bâclé».