Vaccination chez les 12 à 15 ans : pas tout de suite, dit l’Ontario

Philippe Mathieu
IJL – Réseau.Presse – Le Voyageur
Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Droit
COVID-19 : Mise à jour du 5 mai

À la mise à jour matinale du 5 mai, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 479 633 (+2941). Le total incluait 436 470 (+4361) guérisons et 8187 décès (+44). Il y a 2075 (-92) personnes hospitalisées, dont 882 (-4) aux soins intensifs.

  • Santé publique Sudbury et districts : +12, 1987 cas (1897 résolus, incluant 28 décès).
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : +8, 371 cas (345 guérisons, 4 décès).
  • Bureau de santé Porcupine : +15, 661 cas (524 guérisons, 26 décès).
  • Service de santé du Timiskaming : +1, 192 cas (169 résolus, 2 décès).
  • Santé publique Algoma : 338 cas (311 résolus, 4 décès).

Vaccination chez les 12 à 15 ans : pas tout de suite, dit l’Ontario

Émilie Pelletier - Initiative de journalisme local - Le Droit

Même si Santé Canada a approuvé l’administration du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer aux adolescents âgés 12 ans et plus, l’Ontario n’ouvrira pas les rendez-vous pour ces individus pour le l’instant.

Les autorités sanitaires de l’Ontario se sont dites satisfaites de la décision de Santé Canada d’approuver le vaccin Pfizer-BioNTech pour les enfants de 12 ans et plus, mais l’Ontario n’a pas encore précisé la date à laquelle ils pourront prendre leur rendez-vous.

L’Ontario devrait recevoir 8,2 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 d’ici la fin du mois de juin, en majorité de la compagnie Pfizer, selon une mise à jour de la province à propos de son plan de vaccination, mercredi.

Or, au cours de sa séance d’information, le ministère de la Santé n’a rien mentionné à propos du raccourcissement du délai entre la première et la deuxième dose chez les populations les plus vulnérables.

Unités mobiles

Cela dit, le gouvernement provincial a annoncé le lancement dès vendredi d’unités mobiles de vaccination pour les petites et moyennes entreprises dans les points chauds des régions de Toronto, de York et de Peel. Ces unités de vaccination viseront les entreprises où les employés ne peuvent pas travailler de la maison et qui ont des antécédents ou des risques d’éclosions du virus.

Par ailleurs, les autorités sanitaires ont fait savoir que la province est en voie d’administrer au moins une dose du vaccin à 65% de la population adulte d’ici la fin du mois de mai.

À compter de jeudi, tous les adultes âgés de 50 ans et plus, incluant ceux qui ne font pas partie des groupes prioritaires, peuvent prendre rendez-vous pour recevoir leur vaccin contre la COVID-19 via le système provincial.