Une première école francophone fermée à Sudbury

Philippe Mathieu
Philippe Mathieu
Le Voyageur
COVID-19 : Mise à jour du 18 janvier

À la mise à jour matinale du 18 janvier, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 240 364 (+2578). Le total incluait 206 310 (+2826) guérisons et 5409 décès (+24). Il y a 1570 (+1) personnes hospitalisées, dont 394 aux soins intensifs.

  • Santé publique Sudbury et districts : +5, 395 cas (333 résolus, incluant 5 décès). Trois de ces cinq décès ont été signalés depuis vendredi à la maison de retraite Amberwood Suites - et une éclosion qui a vu plus de 30 cas dans le foyer, y compris le personnel et les résidents. 
  • Bureau de santé Porcupine : 170 cas (146 guérisons, 9 décès).
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : +2, 184 cas (176 guérisons, 1 décès).
  • Service de santé du Timiskaming : 86 cas (84 résolus, 1 décès).
  • Santé publique Algoma : +2, 142 cas (114 résolus, 1 décès).

Une première école francophone fermée 

Un cas de COVID-19 a été détecté à l’École St-Denis dans le Grand Sudbury le 15 janvier. Deux autres s’y sont ajoutés le 17 janvier, entrainant la déclaration d’une éclosion par Santé publique Sudbury et district (SPSD). Le Conseil scolaire catholique Nouvelon a annoncé la fermeture de l’école le 18 janvier, et ce, jusqu’au 29 janvier. Les élèves continueront l’apprentissage à la maison et le retour en classe est prévu pour le 1er février. La garderie qui se trouve à l’école est également fermée jusqu’au 29 janvier.

Deux nouvelles éclosions dans les maisons pour retraités

Santé publique Sudbury et districts ont confirmés aujourd'hui de nouvelles éclosions de COVID-19 au Elizabeth Centre et à Extendicare Falconbridge après qu'un cas de COVID-19 a été rapporté chez un membre du personnel de chacun de ces établissements. Pour le moment, aucun résident n'a obtenu de résultat positif à un test de dépistage relativement à ces éclosions. 

Un premier décès à Algoma

Santé publique Algoma ont annoncés aujourd’hui le premier décès dans la région lié au nouveau coronavirus. «Je suis profondément attristé par cette perte de vie», dit la médecin hygiéniste de Santé publique Algoma, Dr Jennifer Loo. Cette perte tragique met en évidence la gravité du virus. SPA félicite tous ceux qui ont travaillé pour empêcher la propagation du COVID-19 dans nos communautés. «Plus que jamais, nous demandons à chaque résident d’Algoma de faire sa part pour protéger notre communauté, en restant à la maison et en évitant tout contact étroit avec les autres.»