Rare soutien pour parents

Philippe Mathieu
Philippe Mathieu
Le Voyageur
Les rencontres en français débutent aujourd'hui.

L’organisme Parents Lifeline of Eastern Ontario (PLEO), en partenariat avec Boussole et les conseils scolaires de la région, offre  des séances virtuelles à l’intention des parents de la région qui ont des enfants avec des problèmes de santé mentale. Les rencontres en français débuteront le 22 février alors que celles en anglais ont commencé le 16. 

PLEO est un organisme à but non lucratif dont «tout le personnel est composé de parents ayant élevé des enfants avec des problèmes de santé mentale et/ou de dépendance; ça vient de l’expérience vécue», dit une des parentes aidant pour le PLEO, Chantal Larocque. 

«Notre rôle, c’est de soutenir les familles et les parents pour naviguer le système de santé mentale pour leurs enfants», précise-t-elle. Les séances peuvent se dérouler comme un groupe de discussion ou de partage d’expérience, tout dépend des parents présents et de leurs besoins.

Les services qui soutiennent directement les parents sont plus rares dans le système, ce qui rend les services de PLEO d’autant plus unique. 

«Le fardeau des parents pendant la pandémie est aggravé par les exigences de travail à domicile, l’école à domicile, l’aide à l’apprentissage en ligne et l’accès restreint aux programmes récréatifs et sociaux. Ce sont des moments sans précédent qui affectent non seulement la santé mentale des enfants et des adolescents, mais aussi la santé mentale des parents», explique la directrice de Boussole, Linda Dugas.

Les séances sont présentées en partenariat avec le Conseil scolaire catholique Nouvelon (CSCNO), le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO), le Sudbury Catholic District School Board et le Rainbow District School Board.

L’inscription se fait par le biais des conseils scolaires, qui sont responsables de communiquer l’information aux parents. 

Les séances virtuelles auront lieu chaque lundi soir de 19 h à 20 h 30. Pour rendre les rencontres plus personnelles et intimes, les séances seront offertes en petits groupes. Chaque groupe aura cinq séances virtuelles. Tous les parents qui souhaitent participer pourront le faire. Bien qu’il y ait une limite sur le nombre de participants par groupe, il n’y a pas de limite de groupe.