L'Ontario prolonge le confinement

Philippe Mathieu
Philippe Mathieu
Le Voyageur
COVID-19 : Mise à jour du 8 février

Troisième jour de suite sous la barre des 1500 cas en Ontario

À la mise à jour matinale du 8 février, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 279 472 (+1262). Le total incluait 258 603 (+1700) guérisons et 6538 décès (+33). Il y a 901 (-25) personnes hospitalisées, dont 335 aux soins intensifs.

  • Santé publique Sudbury et districts : +5, 540 cas (499 résolus, incluant 10 décès). Santé publique Sudbury et districts ont déclarés des éclosions de COVID-19 au Centre Elizabeth et au Manoir des pionniers le 7 février.
  • Bureau de santé Porcupine : 294 cas (219 guérisons, 22 décès).
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 214 cas (191 guérisons, 1 décès).
  • Service de santé du Timiskaming : 91 cas (89 résolus, 1 décès).
  • Santé publique Algoma : +3, 184 cas (156 résolus, 2 décès).

L'Ontario prolonge le confinement

Le gouvernement provincial a annoncé aujourd'hui qu'il adoptera une approche régionale de déconfinement et maintiendra les mesures de confinement dans la plupart des régions de santé publique de l'Ontario, y compris le décret ordonnant de rester à domiciles et toutes autres mesures existantes de santé publique et de sécurité de travail. 

Il est proposé que le décret de maintien à domicile continuera de s'appliquer aux 28 régions de santé publique jusqu'au 16 février, y compris ceux du Nord-Est de l'Ontario. Les régions de Toronto, Peel et York continueront le décret de maintient à domicile jusqu'au 22 février. 

Malgré cela, et même si le décret provincial de rester à domicile ne sera plus en vigueur dans certaines régions, le gouvernement et les experts de santé publique «recommande fortement à chacun de continuer de rester chez soi, d'éviter les rassemblements sociaux, de limiter les déplacements entre les zones ayant des règles différentes, et de limiter les contacts étroits aux membres de son ménage».

Les employeurs de tous les secteurs devraient continuer de faire tout leur possible pour permettre à leurs employés de travailler à domicile, indique la province.