L’Hôpital Sensenbrenner célèbre l’arrivée de son CT Scan

Plus d’une centaine de personnes étaient réunies dans l’entrée principale de l’Hôpital Sensenbrenner le 12 décembre afin de célébrer la mise en fonction du nouveau tomodensitomètre.

Cette grande fête communautaire mettait fin à plus de 10 mois de travail dans le but d’acquérir un outil essentiel pour les services de santé locaux. Après avoir recueilli 2,2 millions $ en dons, Kapuskasing peut enfin respirer.

Plusieurs personnes ont pris la parole lors de la cérémonie, dont les maires de la région et le personnel du centre hospitalier. À tour de rôle, ils ont tous partagé leurs sentiments par rapport au projet.

Lancé en février 2019, la campagne de financement avait pour but d’amasser 1,7 million $. La fondation Marcel et Frances Labelle a fourni un million à la cause deux mois après le lancement de la collecte de fonds. L’Hôpital Sensenbrenner a finalement atteint son but en 78 jours.

La nuit de la célébration, la directrice générale France Dallaire a vécu plusieurs émotions. «[Je me sens] reconnaissante, soulagée et fière. Surtout soulagée parce qu’on a osé rêver grand. Quand on ose rêver grand, il y a toujours un risque de ne pas réussir.»

Le président du comité de prélèvement de fonds de l’Hôpital Sensenbrenner, Gilbert Peters, rappelle que ceci a été rendu possible grâce à la générosité de la région. «Si les gens ne s’étaient pas mis ensemble pour faire les contributions qui ont été faites, il n’y aurait pas eu de célébration, affirme le bénévole. On aurait eu un CT Scan, mais il n’aurait pas été payé.»

Même après avoir atteint son but, le comité de prélèvement de fonds continuait d’accepter des dons puisque, dans l’éventualité d’un succès, la fondation Marcel et Frances Labelle a accepté de rediriger une part des fonds venant de son million de dollars à d’autres projets au sein de l’hôpital.

La directrice générale assure que le surplus servira à financer des projets capitaux ou à acheter de l’équipement. Ceci représente un peu plus de 500 000 $.

Tout un cadeau de Noël pour Kapuskasing

La soirée de la cérémonie, la plupart des communautés entre Opasatika et Fauquier-Strickland étaient représentées par leurs maire et conseillers municipaux.

L’un des élus kapuskois, Ken Munnoch, croit que c’était le moment idéal pour tenir le dévoilement. «C’est un cadeau de Noël! C’est incroyable à quel point ceci est important pour la communauté», affirme-t-il.

Le député provincial de Mushkegowuk-Baie James, Guy Bourgoin, était également de la partie afin de remettre un certificat de reconnaissance à l’hôpital pour son succès. Selon lui, c’est une grande victoire pour la circonscription, qui compte maintenant un tomodensitomètre à Hearst et à Kapuskasing.

Le député Guy Bourgouin a remis un certificat de reconnaissance à l’hôpital pour son succès.

Le premier patient à avoir utilisé la pièce d’équipement, Roger Gauthier, est également fier des gens de sa région. M. Gauthier a pris la parole lors de la cérémonie pour raconter son histoire. Il apprécie beaucoup le fait qu’il n’aura plus besoin de voyager et de dépenser de l’argent pour obtenir ce genre de service médical. «L’expérience a été fantastique, proclame-t-il. Comme j’ai dit dans mon allocution, je n’ai pas eu besoin de voyager dans une tempête de neige.»

Roger Gauthier, le premier patient à avoir profité du nouveau tomodensitomètre de l’Hôpital Sensenbrenner de Kapuskasing.

Le tomodensitomètre sera un outil de grande utilité pour le personnel de l’hôpital. Son acquisition permettra aux patients de voyager en toute sécurité pour obtenir des soins de santé de premier plan. Depuis l’ouverture de la salle le 25 novembre 2019 et en date du 13 décembre, l’Hôpital Sensenbrenner a complété 98 scanographies. L’équipe responsable compte déjà deux technologues formés.