Les écoles resteront fermées en Ontario

Philippe Mathieu
Philippe Mathieu
Le Voyageur
Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Droit
COVID-19 : Mise à jour du 2 juin

À la mise à jour matinale du 2 juin, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 532 891 (+733). Le total incluait 513 436 (+1733) guérisons et 8791 décès (+25). Il y a 708 (-96) personnes hospitalisées, dont 576 (-7) aux soins intensifs.

  • Santé publique Sudbury et districts : +5, 2098 cas (2066 résolus, incluant 30 décès).
  • Bureau de santé Porcupine : +59, 1433 cas (1097 guérisons, 27 décès).
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : +4, 456 cas (435 guérisons, 4 décès).
  • Service de santé du Timiskaming : 206 cas (204 résolus, 2 décès).
  • Santé publique Algoma : +1, 393 cas (387 résolus, 6 décès).

Les écoles resteront fermées en Ontario

Émilie Pelletier- Initiative du journalisme local - Le Droit

Les élèves de l’Ontario devront achever leur année scolaire devant leurs écrans.  Après de longues semaines d’attente, le premier ministre ontarien Doug Ford a enfin pris sa décision face à la fin de l’année scolaire dans la province. Même si les experts de la santé publique recommandaient depuis plusieurs semaines une réouverture des classes dans les régions sanitaires moins touchées par la transmission de la COVID-19, la province en a décidé autrement.

«Ces experts n’ont pas pu nous garantir que le retour des élèves en classes ne causera pas une augmentation par milliers des cas de COVID-19», a justifié le premier ministre Ford, en conférence de presse, mercredi. Les variants préoccupants et le fait que trop peu d’élèves sont vaccinés sont les principales raisons mentionnées par le premier ministre pour expliquer sa décision.

«En restant prudents et vigilants, nous protégeons notre été, nous protégeons septembre», a quant à lui soutenu le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce.

«Prudemment optimiste»

Doug Ford a demandé aux conseils scolaires d’organiser des cérémonies de graduation à l’extérieur pour les élèves de tous les niveaux, partout à travers la province. Le premier ministre a aussi fait savoir qu’il est «prudemment optimiste» que la province pourra entrer dans la première étape du plan de réouverture de l’Ontario avant la date prévue du 14 juin.

Le premier ministre Ford a indiqué qu’il n’attend que le feu vert du médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams. «Intérieur mauvais, extérieur bon», a-t-il lancé en expliquant pourquoi les enfants ne peuvent pas retourner à l’école alors que les restaurants pourront bientôt rouvrir leurs terrasses.

Comme en 2020?

Le scénario qui s’écrit se rapproche de celui de l’année dernière: en 2020, les élèves n’avaient pas pu retourner en classe après leur retour de la semaine de relâche, et ce jusqu’à la fin de l’année scolaire. En Ontario cette année, les écoles sont restées fermées une fois de plus après la semaine de relâche, soit depuis le 19 avril.

Les écoles de l’Ontario ont été fermées pour l’apprentissage en personne plus longuement que les écoles de toutes les autres provinces canadiennes. Elles sont aussi les seules à demeurer fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire. Les autres provinces n’ont pas des millions de résidents et ne voient pas les milliers de déplacements liés aux transports commerciaux comme l’Ontario, a expliqué Doug Ford.

Plus d’un mois d’attente

Le gouvernement Ford aura pris plus d’un mois pour dévoiler sa position à propos de la possible ouverture des écoles pour la fin de l’année scolaire. Pendant ce temps, de nombreux parents et des experts ont craint pour la santé mentale des élèves.