Vibrer dans le Nord a vu le jour six mois avant son lancement officiel en novembre 2020
Vibrer dans le Nord a vu le jour six mois avant son lancement officiel en novembre 2020

La route 11 veut faire vibrer le Nord

Chris St-Pierre
Chris St-Pierre

Cinq organismes et six municipalités du corridor de la route 11 ont officiellement lancé leur partenariat pour faire bouger les gens de la région. Ce comité Vibrer dans le Nord, créé en novembre 2020,  rassemble 10 représentants d’Opasatika et Smooth Rock Falls. L’objectif est d’offrir des expériences et activités visant à promouvoir le bienêtre communautaire et créer un sentiment d’appartenance à sa communauté nord-ontarienne.

Grâce à ce comité, Kapuskasing, Moonbeam, Val Rita-Harty, Opasatika et Smooth Rock Falls peuvent collaborer étroitement avec des partenaires régionaux, comme le Centre de loisirs, le Bureau de santé Porcupine, le Centre de santé communautaire de Kapuskasing et région (CSCKAP), les Services à la famille et à l’enfance du Nord-Est de l’Ontario (SFENEO) et les Services de counseling Hearst-Kapuskasing-Smooth Rock Falls. 

La représentante du CSCKAP, Désirée Beaudette, explique que le groupe a pour mission principale d’offrir «des activités éducatives, saines, sociales et accessibles à toutes et à tous».

L’agent de développement économique de Moonbeam, Dènik Dorval

Pour le nouvel agent de développement économique de Moonbeam et membre de Vibrer dans le Nord, Dènik Dorval, ce comité est un important outil de travail. Vibrer dans le Nord lui offre, tout comme aux autres communautés membres, une chance en or.

«Ça nous donne une occasion de considérer à faire des activités avec des gens de différentes régions dans nos municipalités, confie M. Dorval. Ce qui est bien, c’est que tout le réseau de la route 11 est connecté grâce au projet. Il suffit d’élargir les horizons des gens, surtout en temps de pandémie.»

Bien que les voyages se font très rares, il voit un moyen de s’adapter à la COVID-19 et de préparer des évènements avec l’aide de bons partenaires. La combinaison d’experts en santé et en santé mentale donne aux municipalités une plus grande variété d’idées envisageables. 

Celles qui existent déjà pourraient obtenir un peu d’aide. «Certaines activités qui existent déjà dans notre communauté pourraient être rebaptisées et insérées dans un calendrier de tous les évènements de bienêtre qu’il peut avoir dans la région, explique Dènik Dorval. Comme ça, si quelqu’un veut vraiment participer à quelque chose qui correspond à eux, comme une personne âgée qui souhaite prendre des marches, il y aurait des marches d’organisées dans toutes les communautés du nord de l’Ontario.»

Vibrer dans le Nord ne s’empêchera pas d’organiser de nouvelles activités pour faire vibrer les gens de la région.

L’agente du mieux-être du Centre de santé communautaire de Kapuskasing et région, Désirée Beaudette

Un logo recherché

Le comité a profité de son lancement le mardi 11 mai pour dévoiler son nouveau site web et un concours de conception de logo. Même s’il s’est réapproprié la page Facebook de ce qui était anciennement Communauté en santé Kapuskasing, il se cherche toujours une image de marque.

Désirée Beaudette du CSCKAP accepte de créations jusqu’au 9 juin 2021 et rappelle que tout est possible. «On lance le défi à tous les résidents d’Opasatika jusqu’à SRF de participer, annonce-t-elle. Si vous avez un côté artistique ou vous cherchez quelque chose à faire en famille, on vous encourage de participer!»

Quelques critères doivent être respectés, mais la créativité est la bienvenue. Tout ce qu’il faut, c’est de bien représenter la vision et les objectifs de Vibrer dans le Nord. Pour plus d’informations sur la compétition, consultez le vibrerdanslenord.com.