Impacts COVID-19 : Résumé du 9 juin

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
L’étape 2 pour les enfants aussi

À la mise à jour matinale du 9 juin, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 31 090 (+230). Le total incluait 24 829 guérisons (+337) et 2464 décès (+14).

Aucun nouveau cas dans le Nord aujourd’hui.

Santé publique Sudbury et districts : 64 cas (64 résolus, 2 décès). Aucun nouveau cas depuis le 17 mai.

Bureau de santé Porcupine : 65 cas (57 résolus, 7 décès). Aucun nouveau cas depuis le 10 mai.

Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 29 cas (27 résolus, 1 décès). Aucun nouveau cas depuis le 3 juin.

Service de santé du Timiskaming : 18 cas (18 résolus, 0 décès). Aucun nouveau cas depuis le 13 mai.

Santé publique Algoma : 21 (21 résolus, 0 décès). Aucun nouveau cas depuis le 25 mai.

L’étape 2 pour les enfants aussi

Pour que l’étape 2 du déconfinement annoncée lundi par le gouvernement de l’Ontario soit possible, ça prend des travailleurs. Pour que les travailleurs puissent sortir de chez eux, ça prend des garderies. C’est pourquoi l’annonce de la réouverture des garderies a été faite aujourd’hui, mais elles auront plusieurs conditions à respecter :

  • Un maximum de 10 personnes par groupe, incluants enfants et employés;
  • Tous les enfants et employés devront subir un test de dépistage avant d’avoir accès à la garderie;
  • Avoir un plan d’intervention en cas de contamination et tenir un registre de toutes les personnes qui entrent dans la garderie;
  • Nettoyage complet avant l’ouverture et fréquemment tous les jours;
  • Visites interdites;
  • Mise en place de protocoles de départ et d’arrivée pour respecter l’écart sanitaire.

Avec ces mesures, il sera évidemment impossible d’accueillir tous les enfants inscrits dans les garderies. Le gouvernement rassure ceux qui ne désirent pas envoyer leur enfant : leur place est protégée pour le retour à la normale.

Tout en laissant la priorité aux travailleurs essentiels, les services de garde gratuits qui leur étaient destinés prendront fin le 26 juin.

Le Nouveau parti démocratique accuse le gouvernement de mettre les garderies en situation d’échec en ne fournissant pas d’argent supplémentaire aux garderies. Le plus petit nombre d’enfants et l’achat de matériel de protection feront baisser les revenus et monter les dépenses.