Hausse de cas à Sudbury et déconfinement complet le 28 mars… peut-être

Mise à jour COVID-19 du 22 octobre 2021

Santé publique Sudbury et Districts semble connaitre une remontée dans le nombre de cas actifs depuis quelques semaines. Avec 83 nouveaux cas rapportés au cours de la dernière semaine et seulement 60 guérisons, le nombre de cas actifs est passé de 96 à 133. Un chiffre loin devant les autres territoires de santé publique du Nord-Est. Heureusement, aucun décès n’a été rapporté. Les médias rapportent d’ailleurs que la sénatrice franco-ontarienne Josée Forest-Niesing est l’une des nouvelles personnes atteintes de la maladie et hospitalisées.

Parmi les 521 cas de COVID-19 qui ont été signalés dans la région depuis le 1er juin 2021, 77 % étaient chez des résidents non ou partiellement vaccinés (ayant reçu seulement une dose). Au cours de la même période, douze personnes ont été hospitalisées, dont 83 % n’étaient pas vaccinées ou l’étaient partiellement. 

Déconfinement planifié

Le gouvernement de l’Ontario espère et prévoit être en mesure de lever toutes les mesures de santé publique en Ontario le 28 mars 2022. 

Doug Ford a présenté le plan de son gouvernement aujourd’hui. Il comprend des dates précises où le gouvernement prévoit lever certaines mesures si la situation de la transmission de la COVID-19 et l’apparition de variants est sous contrôle.

25 octobre : Dès lundi prochain, il n’y aura plus de limites de capacité « dans la majorité des établissements où une preuve de vaccination est requise, notamment les restaurants, bars et autres établissements vendant de la nourriture ou des boissons», les gymnases intérieurs, les bingos et les espaces de réunion intérieurs. 

D’autres établissements pourront également fonctionner à capacité maximale s’ils décident de demander la preuve de vaccination, comme les centres de soins personnels et les musées.

15 novembre : À cette date, les lieux à risque élevé où une preuve de vaccination est requise, comme les boites de nuit et les espaces de réunions, pourront lever leurs limites de capacités.

17 janvier : Le gouvernement réévaluera la situation pour la levée d’autres restrictions de capacité pour les établissements où une preuve de vaccination n’est pas requise. Il pourrait entre autres lever graduellement l’exigence de présenter une preuve de vaccination dans les lieux à faible risque. Il fera ses annonces en temps et lieu.

7 février : Le gouvernement prévoit lever les exigences relatives à la preuve de vaccination dans les endroits à haut risque, notamment les boites de nuit.

28 mars : Si la situation le permet, toutes les mesures de santé publique et de sécurité au travail pourraient être levées. La surveillance et le contrôle de la pandémie se poursuivront, mais principalement par des interventions régionales. 

Le Nord-Est en chiffre

À la mise à jour matinale du 22 octobre, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 596 772 (+492). Le total incluait 583 512 (+415) guérisons et 9839 décès (+11). Il y a 149 (-12) personnes aux soins intensifs pour des maladies reliées à la COVID-19. 83,6 % de la population éligible est entièrement vaccinée.

Santé publique Sudbury et districts : 133 cas actifs (2655 au total pendant la pandémie, 31 décès).

Bureau de santé Porcupine : 5 cas actifs (2220 au total pendant la pandémie, 31 décès).

Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 12 cas actifs (802 au total pendant la pandémie, 8 décès). 

Service de santé du Timiskaming : 7 (244 au total pendant la pandémie, 3 décès). 

Santé publique Algoma : 7 cas actifs (486 au total pendant la pandémie, 8 décès).