Cuisine et bricolage : Comment les centres de santé ont transformé leurs services

Claire Pilon
Le Voyageur
Le Centre de santé Univi a dû trouver de nouvelles façons d’offrir des services pendant la pandémie.

Par exemple, le programme de repas prêt-à-cuisiner, a été créé en avril au Centre de santé Univi pour remplacer les cuisines communautaires, annulées en raison de la pandémie. Ils remplissent les mêmes objectifs : fournir des repas gratuits et sains, promouvoir une saine alimentation, la santé et le bienêtre ainsi que cuisiner en ayant du plaisir. Pendant de la crise, ils encouragent aussi la préparation de repas maison.

La diététicienne professionnelle au centre qui était responsable de la cuisine communautaire, Mélissa Fortier, a réinventé le programme de cuisines communautaires afin qu’il respectent les directives de distanciation sociale de la santé publique. Elle y est arrivée avec l’aide de l’agente de promotion de la santé au Centre Univi, Sarah Trottier.

Des trousses sont distribuées mensuellement aux centres d’Alban, de St-Charles, de Noëlville et de Warren. Les demandes ont rapidement dépassé la capacité de 25 à 30 participants par mois.

La cuisine communautaire était un programme très populaire. «Les gens se déplaçaient pour se réunir à la cuisine d’un des centres du Centre Univi pour cuisiner des repas sains en ma compagnie. Les participantes pouvaient déguster un repas nutritif et elles avaient accès à des restants pour apporter à la maison gratuitement», explique Mme Fortier.

Le fonctionnement est simple. Les participants ramassent leur trousse gratuite à l’extérieur d’un des centres tout en respectant les directives de distanciation.

Chaque repas prêt-à-cuisiner comprend une recette nutritive et tous les ingrédients nécessaires pour compléter la recette bien emballée. Chaque recette donne de quatre à cinq portions.

«Les clients ont donc l’occasion de cuisiner différents repas nutritifs, entre autres de la salade méditerranéenne aux haricots et pommes de terre, des burgers au saumon, des frites de chou-fleur et de la soupe citronnée aux lentilles», donne en exemple Mme Fortier.

Un total de 130 trousses de repas prêt-à-cuisiner ont été distribuées depuis le début du programme. «Selon l’évaluation du programme, nous avons reçu en majorité des réactions positives des participants. Le dernier programme aura lieu le 20 aout, mais restez à l’affut pour les futurs programmes communautaires», conclut Mme Fortier. 

Se désennuyer, un fil à la fois

Myleina Lachapelle et sa mère Mona Lisa Dubé ont reçu une trousse d’art en fils.

Les trousses d’art en fils du Centre de santé Univi et des Lions ont fait fureur. La première série de 30 trousses est tellement partie rapidement qu’ils en ont préparé 70 pour la deuxième. Elles ont été ramassées tout aussi rapidement.

L’activité a été lancée en juillet pour aider les gens à se désennuyer. La trousse incluait la planche de bois, le patron, le fil et les clous; une vidéo YouTube préparée par l’agente adjointe en santé communautaire, Josée Pitre, donnait les instructions du début à la fin.

«Nous avons reçu plusieurs témoignages indiquant la satisfaction des participants qui cherchaient des activités à faire pendant l’isolement», indique l’agente en santé communautaire, Joanne Violette.

Lorraine Dubé a participé au projet avec ses enfants et ses petits-enfants. «Nous étions cinq membres de la famille qui ont participé et on a bien aimé cela.» Chaque projet demandait de deux à trois heures de travail.

La fille et la petite fille de Mme Dubé, Mona Lisa Dubé et Myleina Lachapelle, ont participé aux projets d’art. Elles se sont bien amusées tout en obtenant de belles créations.

Ces activités ont comblé le manque de rencontre et d’activités offertes pendant la pandémie pour Lorraine Dubé. «Je participe aux activités pour encourager le centre Univi à développer des projets communautaires et parce que j’aime les activités que les employés nous présentent et j’aime beaucoup essayer des activités différentes. Un gros merci à Joanne et son équipe pour leurs idées géniales et leur dévouement qui aident aux clients à pouvoir se divertir», conclut Mme Dubé.