COVID-19 : Résumé du 6 mai

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
Situation d’urgence prolongée + Électricité + Autres commerces ouverts

À la mise à jour matinale du 6 mai, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 18 722 (+412). Le total incluait 13 222 guérisons (+443) et 1429 décès (+68). Il y aurait 219 personnes dans les unités de soins intensifs.

Santé publique Sudbury et districts : 59 cas (49 guérisons, 2 décès).

Bureau de santé Porcupine : +1, 62 cas (48 guérisons, 4 décès). Le nouveau cas est au Golden Manor de Timmins et a donc déclenché une déclaration d’éclosion dans ce foyer afin d’augmenter les mesures de vérification.

Service de santé du Timiskaming : 18 cas (12 guérisons, 0 décès).

Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 18 cas (16 guérisons, 0 décès).

Santé publique Algoma : 13 (13 guérisons, 0 décès).

Autre festival annulé

L’édition 2020 du festival d’été annuel de Cochrane, Summerfest, a été annulée par le comité organisateur.

Situation d’urgence prolongée

Le gouvernement de l’Ontario a prolongé jusqu’au 19 mai tous les décrets reliés à la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence.

Un autre mois de tarifs plus bas

Dans la foulée de la prolongation de la situation d’urgence sanitaire, l’Ontario permet aussi aux Ontariens de profiter des tarifs réduits d’électricité plus longtemps. Le décret stipulant que les prix du kW/h était fixé au tarif de la période creuse devait prendre fin cette semaine, mais il sera plutôt prolongé jusqu’au 31 mai.

Plus de commerces ouverts

À partir du vendredi 8 mai, les centres de jardinages et les pépinières de l’Ontario pourront laisser entrer les acheteurs dans leurs commerces, mais aussi s’assurer qu’ils respectent les règles de distanciation et qui s’appliquent déjà aux pharmacies et épicerie.

À partir du samedi 9 mai, ce sera au tour des quincailleries et des magasins de fournitures de sécurité qui pourrait en faire autant.

Finalement, le lundi 11 mai, les magasins de détail qui ont une entrée donnant sur la rue ou l’extérieur pourront offrir la collecte de produits — sans que les clients entrent dans le magasin — et la livraison.

Pour oublier…

La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) a annoncé une baisse temporaire du prix minimum de plusieurs types d’alcool et spiritueux. Le whisky, le gin, le rhum et d’autres pourront être vendus au prix minimum de 1,34 $ par 29 ml, au lieu de 2 $, et ce, jusqu’au 31 décembre 2020. Ce changement s’applique aussi aux livraisons et commandes pour emporter. Les règles permettant la vente du cidre ont également été allégées.

«La réduction du prix minimum des bouteilles de spiritueux vendues par les établissements agréés et le changement de règle pour la vente au détail du cidre sont des moyens supplémentaires de soutenir le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, alors qu’il doit faire face aux effets de la COVID‑19», explique le registrateur et directeur général de la CAJO, Jean Major.