COVID-19 : Résumé du 30 mars

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
L’état d’urgence sanitaire sera prolongé.

À la mise à jour de 10 h 30 le 30 mars, l’Ontario compte 1706 cas confirmés de la COVID-19 et 23 décès. La mise à jour la plus notable vient du nombre de cas résolus, qui est soudainement passé de 8 à 431.

Le gouvernement a également commencé à publier un sommaire épidémiologique. Celui-ci révèle qu’une plus grande partie des cas reliés aux voyages sont des résidents qui sont revenus des États-Unis; 134 sur 448.

Le site internet de l’Ontario est désormais mis à jour une seule fois par jour, à 10 h 30, avec les données du jour précédent à 16 h.

Santé publique Sudbury et districts rapportait son 10e cas dimanche soir, le Service de santé publique Timiskaming son 2e lundi matin.

Le Bureau de santé publique du district de North Bay-Parry Sound compte maintenant 6 cas, dont un couple de septuagénaires qui ont développé des symptômes pendant qu’ils étaient sur la base militaire de Trenton après leur retour d’une croisière. Ils récupèrent présentement dans leur résidence. De plus, en fin de journée, le Bureau annonçait avoir des indices que la transmission communautaire avait débutée dans la région. Ceci signifie qu’il y aurait un premier cas qu’ils ne peuvent pas rattacher à autre cas existant.  

État d’urgence prolongé

En conférence de presse aujourd’hui, le premier ministre Doug Ford a annoncé que l’état d’urgence sanitaire en Ontario, qui devait se terminer le 31 mars, serait prolongé de deux semaines. Comme ce décret doit être réexaminé toutes les deux semaines, il sera réévalué le 14 avril.

Appel à suivre les consignes d’isolement

Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams, a rappelé aujourd’hui qu’il est important de limiter les déplacements afin de passer à travers la crise plus rapidement. Il demande aux Ontariens de ne pas quitter leur résidence sauf pour :

  • Accéder à des services de santé;
  • Aller à l’épicerie;
  • Aller chercher des médicaments à la pharmacie;
  • Promener ses animaux des compagnies;
  • Aider une personne vulnérable avec ces tâches.

Financement de service aux ainés

Le gouvernement de l’Ontario suit les traces du fédéral et augmente de 5 à 10 millions $ son aide financière aux organismes communautaires qui coordonnent des livraisons de repas, de médicaments et d’autres produits nécessaires pour les ainés qui ne peuvent quitter leur foyer. On demande également aux commerçants de traiter les demandes des personnes âgées en priorité.

Poste Canada

Le service postal canadien continue de fonctionner pendant la crise, mais demande l’assistance de la population afin d’éviter de transmettre la maladie à ses travailleurs. Il faut respecter les règles de distanciation sociale et ne pas ouvrir la porte lorsque vous voyez le facteur arriver. Laissez-le déposer votre courrier et repartir avant de le récupérer.