COVID-19 : Résumé du 3 avril

4400 décès évités et plus d'entreprises devront fermer.

À la mise à jour matinale du 3 avril, l’Ontario comptait 3255 (+462) cas confirmés de la COVID-19, 1023 guérisons et 67 (+14) décès. L’Ontario a ajouté le décompte du nombre de patients qui ont présentement besoin d’un ventilateur pour faciliter leur respiration : 140.

Santé publique Sudbury et districts a rapporté 2 nouveaux cas jeudi soir (après notre mise à jour) et en a enregistré 7 nouveaux aujourd’hui, portant le total à 25. Malheureusement, le 18e cas est également le premier décès dû à la maladie à Sudbury. Il s’agissait d’un homme de plus de 70 ans.

Le Bureau de santé publique Porcupine a maintenant 28 cas, un bond de 5 par rapport à la veille. Quatre viennent de Timmins, l’autre est dans le secteur de Cochrane-Matheson-Iroquois Falls-Smooth Rock Falls.

North Bay et Témiskaming ontarien n’ont pas annoncé de nouveau cas aujourd’hui pour le moment.

220 000 de moins

Le gouvernement de l’Ontario estime avoir évité 220 000 infections et 4400 décès jusqu’à maintenant avec les mesures de protection mise en place. Les données dévoilées par le premier ministre Doug Ford aujourd’hui laissent entendre que 300 000 personnes auraient contracté le coronavirus à ce jour sans les mesures de confinement, 6000 en seraient décédés.

«D’ici la fin de la pandémie, on estime qu’entre 3000 et 15 000 personnes décèderont de la COVID-19 malgré les mesures de santé publique mises en place, par rapport à un total estimé de 100 000 décès si aucune mesure n’avait été prise», peut-on lire dans le communiqué.

Le gouvernement prévient qu’il pourrait augmenter les règles pour limiter toute interaction et ainsi éviter le pire des scénarios.

Augmentation des fermetures

Dans la foulée du dévoilement de ses projections d’infection et de décès, le gouvernement ontarien a resserré sa liste des entreprises essentielles. Une nouvelle série d’entreprises et de commerces devront fermer leurs portes à partir du 4 avril à 23 h 59.

«Ceci comprend les magasins qui vendent des produits de quincaillerie, des pièces et fournitures automobiles, des produits pour animaux et animaux de compagnie, des fournitures de bureau, des services de réparation et produits informatiques ainsi que des fournitures de sécurité», dévoile le communiqué. Elles peuvent par contre continuer à faire des affaires en ligne ou à faire du télétravail.

Les chantiers de construction qui ne sont pas considérés comme des infrastructures essentielles devront également cesser leurs activités, sauf s’ils sont sur le point d’être complétés.

Pour les entreprises qui aimeraient confirmer si elles sont touchées ou non, il y a la ligne la Ligne Info-Entreprises pour mettre fin à la propagation au 1-888-444-3659.

Cette annonce semble répondre à la demande faite par le Nouveau parti démocratique le 1er avril.

Plus de libertés pour les maisons de retraite

Le gouvernement a ajouté un décret temporaire à la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence afin de permettre aux maisons de retraite de gérer plus rapidement ses besoins en ressources humaines. Elles pourront plus facilement réaffecter leurs employées et embaucher de nouveaux travailleurs.

Sac à poubelle!

La Ville du Grand Sudbury demande à ses résidents de ne plus laisser les déchets libres ou non emballés dans leur contenant pour la collecte des déchets. Si les déchets ne sont pas dans un sac plastique bien fermé — sac de poubelle, sac d’épicerie, etc. — ils ne seront pas récoltés par les employés.

La mesure entrera en vigueur le mardi 7 avril.

Banques alimentaires

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé aujourd’hui un financement de 100 000 $ pour les banques alimentaires du Canada. Ce fond servira à non seulement permettre aux organismes d’acheter des aliments et des articles, mais aussi de mettre en place des mesures qui leur permettront de rejoindre plus facilement les personnes vulnérables.