COVID-19 : Résumé du 14 avril

État d’urgence jusqu’au 12 mai, donc pas de retour en classe le 4 mai

À la mise à jour matinale du 14 avril, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 7 953 (+483). Ce nombre incluait 3 568 guérisons (+211) et 334 décès (+60). Le nombre de patients sous respirateur est de 199 personnes. Aujourd’hui, l’Ontario a connu le plus grand nombre de décès quotidiens dus à la COVID-19 (60) depuis le début de la pandémie. 

Selon le rapport épidémiologique, la transmission communautaire compte pour la plus grande partie des infections.

Santé publique Sudbury et district a annoncé 2 nouveaux cas au cours de l’après-midi, portant le total à 38 (26 guérisons, 1 décès) dans cette région.

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound compte un nouveau cas, pour un total de 13 (6 guérisons, 0 décès).

Les trois autres régions du Nord-Est n’ont pas déclaré de nouveau cas aujourd’hui. Le Bureau de santé Porcupine en est donc toujours à 39 (21 guérisons, 2 décès), alors que les Services de santé du Timiskaming enregistrent un total de 10 (2 guérisons, 0 décès) et Santé publique Algoma compte 10 cas (statuts inconnus).

12 mai

L’Assemblée législative de l’Ontario a voté aujourd’hui pour prolonger l’état d’urgence de 28 jours, donc jusqu’au 12 mai.

Pas dans les écoles le 4 mai

En lien avec le prolongement de l’état d’urgence, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a confirmé qu’il n’y aura pas de retour des élèves dans les écoles le 4 mai. Une annonce officielle et plus précise sera faite au cours des prochains jours.

Série de modifications

Dans la loi permettant de prolonger l’état d’urgence sont insérées des modifications à d’autres lois. Par exemple, la Loi sur l’éducation est modifiée pour permettre aux «conseils scolaires dont le règlement de redevances d’aménagement scolaires (RAS) arrive à expiration de continuer à appliquer leur règlement existant pour une période de six mois après la fin de la pandémie de COVID-19, afin qu’ils puissent continuer à imposer des redevances sur les nouvelles constructions».

Les modifications à la Loi sur le ministère de la Formation et des Collèges et Universités suspendent les remboursements des prêts étudiants pour une période de six mois, période pendant laquelle aucun intérêt ne sera ajouté.

La Loi sur l’aménagement du territoire, la Loi de 1997 sur les redevances d’aménagement et la Loi sur les services policiers ont aussi été modifiées.

Un seul poste à la fois

«Enfin», diront probablement les intervenants du secteur des soins de longue durée. Le gouvernement de l’Ontario exigera, à partir d’aujourd’hui, que les travailleurs des centres de soins de longue durée ne travaillent que dans un seul centre, au lieu d’occuper des postes dans plus d’un centre. 

«Nous avons maintenant le nombre d’employés nécessaire pour le faire», justifie le premier ministre Doug Ford dans son allocution quotidienne. La ministre de la Santé, Christine Elliot, dit que la réponse sur le portail web de recherche d’employés en santé a permis d’aller chercher des travailleurs pour rendre cette mesure possible.

Plusieurs centres de soins de longue durée du sud de la province se sont transformés en nid d’infection. Cette mesure, demandée il y a quelques semaines, devrait limiter la propagation de la COVID-19.

Le jour précédant, l’Agence de la santé publique du Canada publiait une série de recommandations pour les employés des maisons de soins de longue durée, dont la limitation des lieux de travail.

Repenser au français

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) s’est prononcée aujourd’hui sur la situation de la langue française pendant la crise, surtout dans le cadre de la réflexion sur la refonte de la Loi sur les services en français.

«La Loi sur les services en français n’avait visiblement pas prévu ce type de situation. Cette crise nous amène plusieurs questions. Est-ce que certains postes de fonctionnaires interagissant quotidiennement avec la presse dans le cadre d’une crise devraient être désignés bilingues? Comment améliorer les plans d’action, procédures et protocoles pour maximiser les services en français en période de crise? Cette période est une occasion de trouver des solutions à ce type de défi», dit M. Jolin.

Célébration des arts… à l’automne

La traditionnelle Célébration des arts de Sudbury, qui a habituellement lieu au printemps, a été reportée à l’automne cette année en raison de la pandémie. La remise de prix aura plus précisément lieu le 29 octobre 2020. «Les finalistes ont été sélectionnés et leurs identités seront dévoilées dans les semaines à venir», confirme la présidente du comité, Vicki Gihula. Ce prix annuel rend hommage à quatre artistes du Grand Sudbury depuis 2014.

Fierté en ligne

L’organisme Fierté Sudbury Pride annonce avoir décidé de tenir la 23e Semaine de la fierté du Grand Sudbury en ligne seulement pour la sécurité et le bienêtre de tous. L’évènement nommé Queerantaine cette année aura quand même lieu du 13 au 19 juillet. Le nombre d’activités sera réduit, mais les talents des artistes, activistes et éducateurs seront mis en vedette sur le web. Si la situation s’améliore, Fierté Sudbury considèrera tenir certains évènements publics, comme la parade.