COVID-19 : Mise à jour du 30 aout

+1 décès et les résidents des foyers peuvent sortir à nouveau

À la mise à jour matinale du 30 aout, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 42 195 (+112). Le total incluait 37 863 (+342 en 2 jours) guérisons et 2810 décès (+1). L’Ontario a effectué 24 970 tests hier.

Aucun nouveau cas au cours de la fin de semaine, mais le Bureau de santé Porcupine a annoncé samedi que son seul cas encore actif — un homme de plus de 70 ans qui était à l’hôpital depuis le 19 juillet — est décédé. Il s’agit du 9e décès dû à la maladie à Timmins, la région du Nord-Est qui en compte le plus.

  • Santé publique Sudbury et districts : 94 cas (93 résolus, 2 décès). Dernier cas : 22 aout.
  • Bureau de santé Porcupine : 73 cas (64 guérisons, 9 décès). Dernier cas : 26 aout.
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 37 cas (36 résolus, 1 décès). Dernier cas : 9 juillet.
  • Service de santé du Timiskaming : 19 cas (19 résolus, 0 décès). Dernier cas : 29 juillet.
  • Santé publique Algoma : 27 (27 résolus, 0 décès). Dernier cas : 21 juillet.


Foyers de soins de longue durée: les résidents peuvent sortir à nouveau

Émilie Pelletier — Initiative de journalisme local – Le Droit


Les résidents de foyers de soins de longue durée de l’Ontario peuvent à nouveau quitter leur résidence pour de courts séjours et des absences temporaires.

Le gouvernement ontarien en a fait l’annonce via un communiqué de presse vendredi après-midi.

La décision a été prise selon l’avis du médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams.

Les absences de courte durée peuvent représenter des sorties pour voir la famille ou pour faire des courses. Elles peuvent aussi inclure les visites médicales ambulatoires ou les visites aux urgences qui s’étendent sur une seule nuit, où la personne n’est pas un patient hospitalisé.

À leur retour, les résidents devront se soumettre à un «dépistage actif», mais ne seront pas tenus de subir un test ou de s’auto-isoler, a fait savoir le ministère des Soins de longue durée.

Les absences temporaires seront à la discrétion des foyers, qui évalueront les risques au cas par cas, mais représentent des sorties d’une ou de plusieurs nuits.

«Une politique mise à jour sur les visites dans les foyers de soins de longue durée sera publiée au cours de la semaine prochaine. Cette politique, ainsi que d’autres orientations sur la sécurité dans les foyers de soins de longue durée, continueront d’être mises à jour à mesure que l’expérience de l’Ontario relative à la COVID-19 évoluera et le gouvernement continuera de faire tout son possible pour soutenir la sécurité et le bien-être émotionnel des résidents.»