COVID-19 : Mise à jour du 25 aout

La voix du Nord
La voix du Nord
Le Voyageur
Application de traçage COVID-19: Ford a des questions pour Legault

À la mise à jour matinale du 25 aout, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 41 607 (+100). Le total incluait 37 748 (+75) guérisons et 2800 décès (+2). L’Ontario a effectué 20 013 tests hier.

Aucun nouveau cas dans le Nord-Est aujourd’hui. Le nombre de nouveaux cas est constamment au-dessus de 100 depuis plusieurs jours. Avec un nombre de guérisons inférieur au nombre de nouveaux cas, le nombre de cas actifs augmente lentement en Ontario.

  • Santé publique Sudbury et districts : 94 cas (93 résolus, 2 décès). Dernier cas : 22 aout.
  • Bureau de santé Porcupine : 72 cas (64 guérisons, 8 décès). Dernier cas : 3 aout.
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 37 cas (36 résolus, 1 décès). Dernier cas : 9 juillet.
  • Service de santé du Timiskaming : 19 cas (19 résolus, 0 décès). Dernier cas : 29 juillet.
  • Santé publique Algoma : 27 (27 résolus, 0 décès). Dernier cas : 21 juillet.

Guide pour les parents de North Bay

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a publié en ligne un guide pour répondre à des questions des parents au sujet de la rentrée scolaire. On y parle de la distanciation, des masques, des symptômes, de la façon de tousser pour éviter de propager la maladie, du transport scolaire, des activités parascolaires, etc.

Cependant, le guide est seulement disponible en anglais, avec la mention «Renseignements en français à venir».


Application de traçage COVID-19: Ford a des questions pour Legault

Émilie Pelletier — Initiative de journalisme local - Le Droit

«On se voit pour souper la semaine prochaine, je vais lui demander quel est le raisonnement derrière cette décision qui me semble irrationnelle», a assuré le premier ministre ontarien Doug Ford en conférence de presse le mardi 25 aout. Il a l’intention de demander au premier ministre du Québec, François Legault, pourquoi il ne veut pas encourager les Québécois à télécharger l’application mobile qui permet de tracer les cas de COVID-19.

Le gouvernement de François Legault a affirmé mardi qu’il n’a pas l’intention d’aller de l’avant avec le déploiement d’une application de traçage, étant donné que la «pandémie est sous contrôle».

Le premier ministre ontarien se demande pourquoi et il a bien l’intention d’en parler à M. Legault. «Plus de 2 millions de personnes ont téléchargé l’application ici et je pense que c’est plutôt bien. Je comprends que certaines personnes ne se sentent pas à l’aise, mais ce sont 2 millions de personnes de plus que si nous n’avions pas l’application. Je pense que c’est un bon outil.»

À lire aussi :

M. Ford s’est aussi dit inquiet de cette décision, puisque de plus en plus de Québécois traversent les frontières provinciales pour visiter l’Ontario et vice-versa. «Les gens sont inquiets à propos de la vie privée, mais le groupe technologique de la province et les fabricants de l’application nous ont assuré que la question de la sécurité était une priorité. Ça aide tout le monde.»

Or, le gouvernement québécois pourrait changer d’idée si la situation se détériore.

En Ontario, l’application mobile Alerte COVID prévient les personnes qui l’ont téléchargée s’ils ont été à proximité de personnes ayant signalé un diagnostic de COVID-19 avec l’application.

Lancée par Santé Canada à la fin juillet, l’application est offerte pour téléchargement partout au pays, mais ne peut être utilisée que dans la province où elle a été conçue, c’est-à-dire Ontario.

Le ministre québécois responsable de la Transformation numérique, Éric Caire, a fait savoir en conférence de presse mardi qu’un sondage effectué en ligne a révélé que 76 % de la population québécoise croient à l’utilité d’une application mobile comme outil supplémentaire qui permet de lutter contre la COVID-19.