COVID-19 : Mise à jour du 22 septembre

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
Une étape du plan du gouvernement Ford contre la deuxième à la fois

À la mise à jour matinale du 22 septembre, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 47 752 (+478). Le total incluait 41 342 (+196) guérisons et 2832 décès (+3). L’Ontario a effectué 34 201 tests hier.

À titre de comparaison, la plus grande hausse de cas enregistré en une journée en Ontario est de 640 le 24 avril. Les graphiques du gouvernement démontrent de plus en plus que la courbe remonte, et ce, rapidement.

Il y a cependant des différences avec la première vague : le nombre de décès et d’hospitalisations.

Au début avril, le nombre de nouveaux cas quotidien était semblable à celui d’aujourd’hui. On comptait entre 30 et 50 décès par jour et plus de 500 personnes à l’hôpital. Aujourd’hui, on compte 3 décès et 82 personnes hospitalisées.

La différence peut être due à l’âge des personnes infectées, puisqu’il a été démontré que les personnes âgées ont plus de chance d’être très malades et d’en mourir. Cependant, les gens de tout âge sont susceptibles d’être très malades, alors il faut rester prudent.

Aucun nouveau cas dans le Nord-Est.

  • Santé publique Sudbury et districts : 102 cas (99 résolus, 2 décès). Dernier cas : 20 septembre.
  • Bureau de santé Porcupine : 81 cas (66 guérisons, 9 décès). Dernier cas : 21 septembre.
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 40 cas (37 résolus, 1 décès). Dernier cas : 21 septembre.
  • Service de santé du Timiskaming : 19 cas (19 résolus, 0 décès). Dernier cas : 29 juillet.
  • Santé publique Algoma : 31 (30 résolus, 0 décès). Dernier cas : 21 septembre.

Plus de genre

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a annoncé aujourd’hui qu’il n’indiquerait plus le sexe des cas positifs à la COVID-19 pour protéger davantage la vie privée des personnes atteintes. Le genre du malade ne change en rien la sécurité du public.


Une étape du plan du gouvernement Ford contre la deuxième vague dévoilée

Émilie Pelletier — Initiative de journalisme local — Le Droit

Le gouvernement de l’Ontario fait miroiter son plan visant à se préparer contre la deuxième vague de COVID-19 depuis plusieurs semaines. Mardi, plutôt que de le dévoiler au complet, il n’a partagé qu’un pilier sur six : une campagne de vaccination contre la grippe sans précédent.

Le premier ministre Doug Ford a tenu à inviter tous les Ontariens à se faire vacciner en prévision de l’imminente saison de la grippe. «Le vaccin contre la grippe n’a jamais été aussi important que cette année», a-t-il insisté mardi midi.

Aux dires de M. Ford, la deuxième vague de COVID-19 risque de frapper encore plus fort que la première en raison de la saison de la grippe.

Son gouvernement a débloqué 70 millions $ pour faire l’achat de 5,1 millions vaccins, soit 700 000 de plus que l’année dernière. Il s’agit de la plus grande campagne de vaccination contre la grippe de toute l’histoire du Canada.

L’Ontario compte par contre 14,5 millions d’habitants. Le premier ministre a néanmoins assuré que plus de vaccins contre la grippe seront disponibles bientôt.

Les vaccins seront disponibles dans les pharmacies et chez les médecins de famille, indique le gouvernement ontarien. La distribution du vaccin sera priorisée dans les foyers, les résidences de soins de longue durée et dans les hôpitaux.

Pourquoi ne pas dévoiler tous les piliers de son plan en même temps?

Depuis le début du mois de septembre, le gouvernement Ford a été fortement critiqué pour ne pas avoir dévoilé plus tôt un plan complet de préparation à la deuxième vague de la COVID-19.

Mardi, le premier ministre a enfin expliqué pourquoi il ne dévoilera pas ce plan d’un seul coup aux Ontariens.

Selon lui, la population «n’absorberait pas le message aussi bien si toutes les informations lui sont lancées d’un coup».

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a fait savoir que les cinq autres piliers du plan seront dévoilés bientôt et que les annonces seront étalées sur une période de plusieurs jours.

Or, le gouvernement de l’Ontario a dévoilé les grandes lignes de ces autres piliers dans un communiqué de presse.

Le plan Protéger les Ontariens prévoit :

  • maintenir en place des mesures de santé publique rigoureuses, y compris en continuant de renforcer le dépistage et la gestion des cas et des contacts;
  • repérer et gérer rapidement les cas afin de prévenir efficacement les éclosions de COVID-19;
  • accélérer les efforts visant à réduire les retards enregistrés dans les services de santé;
  • préparer la province à une recrudescence des cas de COVID-19;
  • recruter de nouveaux professionnels de la santé, les conserver, les former et les soutenir, tout en continuant à impliquer les familles et les soignants dans ce processus;
  • mettre en œuvre la plus vaste campagne de vaccination contre la grippe de l’histoire de la province.