COVID-19 : Mise à jour du 21 octobre

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
Annulations à Nipissing Ouest + Il n’y a plus d’arriérés de dépistage en Ontario

À la mise à jour matinale du 21 octobre, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 66 686 (+790). Le total incluait 57 325 (+719) guérisons et 3062 décès (+9). Il y a 260 personnes hospitalisées, dont 71 aux soins intensifs. L’Ontario a effectué 32 646 tests hier.

Santé publique Sudbury et districts : +1, 113 cas (110 résolus, incluant 2 décès). En soirée mardi, une personne qui a voyagé a reçu un résultat positif à la COVID-19.

  • Bureau de santé Porcupine : +1, 92 cas (78 guérisons, 9 décès). Le nouveau cas est en isolement à l’extérieur de la région du Bureau, il n’y a donc pas de risque pour la population.
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : +1, 47 cas (41 résolus, 1 décès). Le nouveau cas est âgé entre 60 et 79 ans et a été en contact avec un cas connu.
  • Service de santé du Timiskaming : 17 cas (17 résolus, 0 décès). Dernier cas : 5 octobre.
  • Santé publique Algoma : 40 (39 résolus, 0 décès). Dernier cas : 19 octobre.

Annulations à Nipissing Ouest

La Municipalité de Nipissing Ouest a décidé d’annuler la soirée Kids’ Safe qui a habituellement lieu à l’Halloween, le souper des ainés pour le temps des Fêtes et la parade de lumières de Noël. La décision émane de la hausse des cas dans la province et vient du désir de ne pas propager davantage le virus.


Il n’y a plus d’arriérés de dépistage en Ontario

Émilie Pelletier — Initiative de journalisme local, Le Droit

Après plusieurs semaines où l’Ontario était aux prises avec des dizaines de milliers de tests de dépistage de la COVID-19 en attente d’analyse, la ministre de la Santé, Christine Elliott, a assuré mercredi que les arriérés de dépistage ont été réduits à zéro. «Les tests de dépistage sont à jour.»

Les arriérés de dépistage, qui ont atteint les 70 000 au début du mois d’octobre, étaient en partie causés par le manque de personnel et par une pénurie mondiale des produits chimiques nécessaires pour analyser les échantillons.

Ils ont posé d’importants inconvénients aux Ontariens, dont certains ont dû attendre plus d’une semaine pour recevoir leur résultat.

À la fin du mois de septembre, le gouvernement Ford a modifié sa stratégie de dépistage, empêchant les personnes asymptomatiques de recevoir un test de dépistage, à moins qu’elles souhaitent visiter leurs proches à l’hôpital ou qu’elles soient des travailleurs de la santé.

Par ailleurs, l’Ontario a embauché 600 nouvelles personnes responsables du traçage des contacts des personnes atteintes de la COVID-19 et gestionnaires de cas. La province a aussi ajouté à son système de dépistage des pharmacies qui peuvent faire subir des tests aux personnes asymptomatiques.

Ces changements ont tous été apportés pour réduire les délais liés au dépistage en province. 

Santé mentale chez les jeunes

Mercredi, le premier ministre Doug Ford a annoncé un financement spécialisé de 24 millions $ en santé mentale pour les enfants et les jeunes.

Ces fonds serviront entre autres à embaucher du personnel supplémentaire, à améliorer l’accès aux services de thérapie et à mettre en place de nouveaux programmes pour la gestion de l’anxiété et pour s’attaquer aux troubles alimentaires.