COVID-19 : Mise à jour du 15 octobre

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Droit
Pas d’examens obligatoires au secondaire + Halloween : pas de réponse de Doug Ford

À la mise à jour matinale du 15 octobre, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 62 196 (+783). Le total incluait 53 291 (+779) guérisons et 3022 décès (+5). Il y a 253 personnes hospitalisées, dont 62 aux soins intensifs. L’Ontario a effectué 39 961 tests hier.

  • Santé publique Sudbury et districts : 111 cas (109 résolus, 2 décès). Dernier cas : 13 octobre.
  • Bureau de santé Porcupine : +1, 88 cas (77 guérisons, 9 décès). La personne concernée est âgée de 40 à 59 ans est actuellement en auto-isolement dans la région de Hearst, Hornepayne.
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : 42 cas (40 résolus, 1 décès). Dernier cas : 13 octobre.
  • Service de santé du Timiskaming : 17 cas (17 résolus, 0 décès). Dernier cas : 5 octobre.
  • Santé publique Algoma : 39 (35 résolus, 0 décès). Dernier cas : 8 octobre.


Pas d’examens obligatoires au secondaire : Lecce s’explique

Le ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce, a expliqué jeudi les raisons qui l’ont poussé à permettre aux écoles secondaires de la province d’annuler les examens finaux cette année.

«Nos jeunes, les élèves de la province, ils peuvent se sentir dépassés, et il y a un niveau élevé d’anxiété et de stress», a indiqué le ministre en conférence de presse.

Depuis que le ministère de l’Éducation a décidé de retirer l’exigence d’une évaluation équivalente à 30 % de la note à la fin de chaque session pour l’année en cours, les conseils scolaires catholiques et publics de l’Ontario se succèdent en annonçant l’annulation des examens finaux pour leurs élèves du secondaire.

Pourquoi ne pas obliger l’annulation des examens? «Je fais confiance aux éducateurs pour prendre les meilleures décisions pour les élèves», a souligné Stephen Lecce.

Depuis le début de la pandémie, le ministère de l’Éducation a souvent donné la liberté aux conseils scolaires de prendre les décisions liées à l’apprentissage des élèves. «Nous nous sommes toujours fiés au jugement professionnel de nos éducateurs.»

Halloween : Doug Ford ne se prononce toujours pas

Plusieurs experts de santé publique ont déjà présenté leurs recommandations sur les célébrations d’Halloween cette année. Le premier ministre ontarien Doug Ford, lui, attend toujours celles du médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams.

Le premier ministre Ford n’a pas parlé d’Halloween en conférence de presse.

La santé publique du Canada a assuré, en début de semaine, que la soirée de l’Halloween peut avoir lieu, cette année.

La médecin hygiéniste en chef du Canada, La Dre Theresa Tam, estime qu’il n’est pas nécessaire d’annuler la collecte de bonbons si tout le monde respecte la distanciation physique, le port du masque et le lavage fréquent des mains.

Mais la décision revient tout de même aux provinces et aux municipalités.

À Ottawa, la médecin hygiéniste en chef, la Dre Vera Etches, a pour sa part recommandé à la population de ne pas prendre part à la cueillette des friandises, mais plutôt de prioriser les activités virtuelles et d’organiser des festivités au sein du même ménage.

Pour sa part, le premier ministre du Québec François Legault a annoncé en conférence de presse jeudi que les enfants pourront «passer l’Halloween», mais qu’ils devront rester avec leur famille plutôt que leurs amis.

En Ontario, la population attend toujours la recommandation du médecin hygiéniste en chef, le Dr David Williams. «Comme il l’a indiqué mardi, le Dr Williams fournira ses conseils très bientôt», a fait savoir une porte-parole du bureau du premier ministre Ford.