COVID-19 : Mise à jour du 13 octobre

Trois nouveaux cas dans le Nord-Est + «Il n’y a pas d’agenda caché», assure Doug Ford

À la mise à jour matinale du 13 octobre, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 60 692 (+807 lundi et +746 mardi). Le total incluait 51 729 (+1292 en deux jours) guérisons et 3017 décès (+3 lundi, +9 mardi). Il y a 230 personnes hospitalisées, dont 60 aux soins intensifs. L’Ontario a effectué 31 233 tests hier.

Trois nouveaux cas dans le Nord-Est.

  • Santé publique Sudbury et districts : +1, 111 cas (108 résolus, 2 décès). Il s’agit d’une personne qui a été en contact avec une personne qui a voyagé.
  • Bureau de santé Porcupine : +1, 86 cas (77 guérisons, 9 décès). La nouvelle personne infectée est en isolement à l’extérieur de la région, il y a donc aucun risque pour les résidents.
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : +1, 41 cas (40 résolus, 1 décès). Le nouveau cas a été victime de contamination communautaire et est âgée entre 20 et 39 ans. Le Bureau souligne également un risque de contamination pour les clients du Highball Billiards & Bar qui ont fréquenté l’établissement entre 13 h et 18 h du 8 au 11 octobre. Le risque de contagion est faible, mais on demande de porter une attention particulière à tous symptômes qui s’apparente à ceux de la COVID-19 et se faire tester si nécessaire.
  • Service de santé du Timiskaming : 17 cas (17 résolus, 0 décès). Dernier cas : 5 octobre.
  • Santé publique Algoma : 39 (34 résolus, 0 décès). Dernier cas : 8 octobre.

Prolongation de mesure sur les couts énergétiques

Le gouvernement ontarien a annoncé aujourd’hui que les résidents admissibles à la Remise de l’Ontario pour l’électricité recevront automatiquement une réduction de 33,2 % de leur facture d’électricité lors de l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs le 1er novembre 2020. De plus, les gens qui payent leur électricité selon l’heure de la journée pourront passer à une facturation par palier : un tarif fixe jusqu’à une certaine quantité consommée, ensuite, le tarif grimpe.

Un nouveau programme sera activité en janvier 2021 pour offrir inciter les gens à moins consommer et, ainsi, économiser. Le Programme d’énergie abordable offrira des mesures gratuites d’économie d’électricité pour réduire les couts d’électricité (jusqu’à 1000 $ par année), adaptera les mesures d’augmentation de l’efficacité énergétique en fonction de différents facteurs et simplifiera l’accès à des mesures pour l’économie d’électricité, dit-on dans le communiqué.

Des changements ont aussi été apportés au Programme d’aide aux impayés d’énergie en raison de la COVID-19 et le Programme d’aide aux impayés d’énergie en raison de la COVID-19 pour les petites entreprises.


«Il n’y a pas d’agenda caché», assure Doug Ford 

Émilie Pelletier —  Initiative de journalisme local, Le Droit

Le premier ministre de l’Ontario a dû défendre les décisions de son gouvernement prises au cours de la pandémie, mardi, dans la foulée de la montée des mouvements antimasque et anticonfinement en province.

«Il n’y a pas d’agenda caché», a promis Doug Ford, à propos des mesures sanitaires prises par son gouvernement pour lutter contre la propagation de la COVID-19 en Ontario.

Le premier ministre a aussi jugé troublant que des personnes qui s’opposent au port du masque manifestent devant sa demeure en faisant flotter le drapeau de l’Ontario à l’envers. «Si vous n’aimez pas notre pays et que vous ne voulez pas respecter notre drapeau, allez-vous-en, trouvez-vous un autre endroit pour faire aller votre drapeau à l’envers.»

M. Ford a entamé sa conférence de presse en affirmant que la décision de retourner à une étape de confinement partiel dans les régions d’Ottawa, de Toronto et de Peel a représenté la plus difficile qu’il a dû prendre depuis son arrivée au poste de premier ministre de l’Ontario.

Rappelons que le gouvernement ontarien a imposé, la semaine dernière, de nouvelles mesures de santé publique ciblées dans les circonscriptions sanitaires de ces trois régions. Ces restrictions de la deuxième étape du plan de déconfinement du gouvernement ont été imposées pour une durée d’au moins 28 jours et seront révisées continuellement. 

Soulignant être bien conscient des impacts que ce retour partiel à la fermeture de l’économie d’une partie de la province peut représenter pour les entreprises, surtout les restaurants, M. Ford a indiqué «prier» pour que son gouvernement n’ait pas à étendre les nouvelles restrictions à d’autres juridictions, notamment celles autour de Toronto et de Peel.

Il n’y a pas de discussions actuellement pour agir ainsi, mais la santé publique étudie les données régulièrement.