Au-delà des dangers du coronavirus, l’isolement est une menace à notre bonne santé.
Au-delà des dangers du coronavirus, l’isolement est une menace à notre bonne santé.

COVID-19 : Comment ne rien céder à l’anxiété

La voix du Nord
La voix du Nord
Le Voyageur
Ou «diète émotionnelle».

Geoffrey Gaye – Le Franco (Alberta)

La pandémie de coronavirus qui frappe le monde nous plonge dans un scénario de film de science-fiction. Confinement, effondrement de l’économie, omniprésence de discours politiques et de statistiques sur l’épidémie, tout cela provoque une anxiété difficile à gérer. Connie Leclair, psychologue à Calgary, donne ses conseils pour mieux vivre cette crise historique.

Médecins, infirmiers et infirmières, et autres membres du personnel soignant sont érigés en héros de toute la société. Bien moins exposés à la lumière, les psychologues sont aussi sur le qui-vive. L’Association des psychologues en Alberta a d’ailleurs publié un document (en anglais seulement) sur les bons comportements à adopter pour faire face à cette crise sanitaire mondiale.

L’épidémie est bien plus virale sur les écrans que dans la vie réelle. Que ce soit dans les médias ou sur les réseaux sociaux, et par conséquent dans les discussions du quotidien, le coronavirus est partout. Il répand la peur et l’angoisse.

Ce contexte est essentiel afin d’encourager les citoyens à adopter les bons gestes pour éviter la contamination. Mais il peut affecter la santé mentale en créant de véritables angoisses. Pour y répondre, Connie Leclair prône «la diète émotionnelle»!

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Le Franco...