Couvre-feu en Ontario? Ford prévoit parler à Legault

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Droit
Tout juste avant les Fêtes, le premier ministre ontarien Doug Ford rejetait vigoureusement l’idée d’un couvre-feu.

Mercredi, son gouvernement étudiait activement la possibilité et M. Ford prévoyait un appel avec le premier ministre du Québec François Legault avant la fin de la journée. 

En fin d’après-midi mercredi, le gouvernement Legault a annoncé un retour plus strict au confinement dès samedi pour l’ensemble de la province ainsi que la mise en place d’un couvre-feu entre 20 h et 5 h. Jusqu’à présent, le premier ministre ontarien Doug Ford avait rejeté ce genre de mesure, craignant une impression «d’état policier».

Mais mercredi, durant sa conférence de presse en début d’après-midi, l’idée ne semblait plus lui sembler aussi absurde.

Le premier ministre Ford a prévu un appel téléphonique avec son homologue québécois qui doit se tenir mercredi soir et a fait savoir qu’il rendrait publique la décision de son gouvernement au cours des prochains jours.

Doug Ford a aussi ouvert la porte à la possibilité de prolonger la fermeture des écoles et de la poursuite de l’apprentissage en ligne.

Rappelons que le retour en classe des élèves du primaire de l’Ontario, à l’exception de ceux du Nord de la province, est prévu pour le 11 janvier.

Une décision sera annoncée au cours des deux prochains jours.

Pour leur part, les écoles québécoises rouvriront à la date prévue.