Le Centre de santé communautaire du Témiskaming
Le Centre de santé communautaire du Témiskaming

25e Assemblée générale annuelle du Centre de santé du Témiskaming

Marc Dumont
Le Voyageur

La pandémie n’a pas ralenti le rythme de travail et les services au Centre de santé du Témiskaming (CSCT). En plus des services habituels, il a fallu trouver de nouvelles idées pour desservir les clients qui ne pouvaient plus se déplacer.

Dans son mot de bienvenue pour l’assemblée générale annuelle, le président du CSCT, Guy Boileau, affirme : «Il va sans dire que [la pandémie] a exigé beaucoup d’ajustements et de flexibilité! Il n’y a pas de mots qui vous permettent d’exprimer notre reconnaissance envers toutes ces personnes qui travaillent de façon journalière dans l’incertitude et toujours avec une certaine crainte d’être exposée au virus.»

Le rapport annuel 2020-2021 relève que le Centre a consacré plus de 1000 heures aux cliniques locales de vaccination en plus des 10 cliniques qu’elle a tenues elle-même. Il y a eu une centaine d’écouvillonnages et plus de 200 vaccins administrés à domicile. Et le succès de la campagne de vaccination a nécessité environ 5000 appels téléphoniques.

Pour maintenir les activités communautaires, les travailleuses ont dû se servir de Zoom et Facebook. Pour le volet famille, les 250 activités virtuelles interactives ont porté sur les danses, la cuisine en famille et les bricolages. Les activités pour les ainés ont rejoint 5816 participants dans 535 activités.

Le rapport met aussi en valeur les divers partenariats du Centre avec d’autres organismes locaux : Keepers of the Circle, Collaboration Early ON et les Centre d’éducation des adultes de New Liskeard et de Kirkland Lake. Ces deux centres offrent la formation sur les tablettes électroniques cellulaires que le CSCT a obtenues grâce à une subvention pour appuyer les ainées francophones à fonctionner à l’ère virtuelle afin de maintenir leur santé, leur bienêtre et leurs connexions sociales en temps de confinement. 

Cet été, les tablettes ont servi dans des maisons de retraite, de soins infirmiers et de longue durée dans Témiskaming Shores, Englehart et Kirkland Lake. «Ça a changé ma vie! J’étais déprimé avant, je pensais trop à mes problèmes. Avoir accès à la tablette change le mal de place et me change les idées», dit une pensionnaire. 

«Les activités en 2020-2021 ont augmenté en comparaison avec les années précédentes», mentionne la directrice générale du Centre de santé du Témiskaming, Jocelyne Maxwell. «Depuis le début d’avril, à la fin d’aout de cette année, il y a eu 16 800 interactions avec les services d’infirmières et de médecins, soit 2700 de plus que l’an dernier pour la même période.»

Mme Maxwell a exprimé sa fierté du projet d’approche de prescription sociale entamé au site de Kirkland Lake en 2018. Ce projet s’est mérité le prix de changement transformateur 2019-2020 offert par l’Alliance des communautés en santé. Cet organisme regroupe tous les centres de santé communautaires de l’Ontario. Une vidéo a été préparée et sera présentée lors de l’AGA de l’Alliance en novembre. 

La prescription sociale est une approche qui permet d’aborder la question de l’isolement chez les gens et les encourager à bâtir des relations saines en communauté. Étant donné des retombées très positives, le CSCT offrira ce même programme à Larder Lake et Virginiatown dès que les conditions sanitaires le permettront.

La dernière partie de l’Assemblée annuelle était les élections. Le conseil d’administration de la prochaine année sera composé à la présidence de Guy Boileau, à la vice-présidence de Serge Hamel, de Charlotte Lavictoire comme secrétaire et de Josette Côté au trésor. Les administratrices et administrateurs sont Danielle Larouche, Marlene Lalonde et Reynald Rivard. Une des administratrices de la première heure de la mise sur pied du CSCT, Jeanne-d’Arc Gautier, tire sa révérence. Le président, Guy Boileau a chaleureusement remercié Mme Gauthier pour sa contribution au succès du Centre.