Sauver le Programme d’appareils et accessoires fonctionnels de l’Ontario

Le Canada a besoin d’un programme moderne d’appareils et accessoires fonctionnels pour tout le monde

Du 30 mai au 5 juin 2021, c’est la Semaine nationale de l’accessibilité, qui attire l’attention sur les questions d’accessibilité numérique et technologique pour plus d’un milliard de personnes en situation de handicap dans le monde. 

Lorsqu’il s’agit du financement des appareils et accessoires adaptés au Canada, nous n’avons pas d’accès universel. De nombreux Canadiens en situation de handicap sont souvent obligés de payer de leur poche des milliers de dollars pour des appareils qui leur permettent de vivre. En Ontario, nous avons la chance d’avoir un Programme d’appareils et accessoires fonctionnels (PAAF), qui fournit de l’équipement subventionné par le gouvernement aux personnes ayant un handicap à long terme. Cependant, le PAAF a été laissé à l’abandon par les gouvernements ontariens passés et présents.  

En tant que personne ayant une déficience visuelle qui habite dans le Nord de l’Ontario, il est frustrant que des gens comme moi attendent souvent un à deux ans avant d’être évalués pour une aide visuelle de haute technologie nous permettant d’accéder au monde qui nous entoure. De plus, la plupart d’entre nous doivent parcourir des centaines de kilomètres pour se rendre au centre d’évaluation le plus proche. Imaginez ce que vous ressentiriez si vous deviez rester des années sans l’équipement essentiel qui vous permet d’être autonome et de participer pleinement à la société.

Notre communauté a vu le nombre de fournisseurs d’aides visuelles diminuer rapidement au fil des ans. Les fournisseurs ont en grande partie fermé boutique parce que les niveaux de remboursement du gouvernement ne couvrent plus leurs couts, rendant leur entreprise complètement non viable. Le gouvernement provincial prétend que l’Ontario est «ouvert aux affaires», mais lorsque nous essayons d’acheter des appareils et accessoires fonctionnels, nous n’avons que peu de choix en matière de fournisseurs et d’équipement.

Depuis de nombreuses années, les organisations de personnes handicapées demandent au gouvernement de l’Ontario de procéder à une révision du PAAF et d’apporter des améliorations importantes. Lorsqu’on lit la liste des produits d’aide visuelle approuvés, on y trouve des articles qui n’ont pas été fabriqués depuis plusieurs années. Nous ne voulons pas que ce programme tombe dans un tel état de délabrement qu’il devienne complètement inutile, repoussant la communauté des personnes handicapées des décennies en arrière. 

Combien d’années encore les Ontariens handicapés devront-ils attendre avant que notre gouvernement prenne des mesures pour améliorer l’accès aux appareils et accessoires adaptés? En tant que gouvernement qui vante ses initiatives de réduction des formalités administratives, comment un programme doté d’un si grand potentiel peut-il devenir aussi négligé et désuet? Un meilleur accès à des appareils modernes, multifonctionnels et grand public, tels qu’un téléphone intelligent, peut remplacer de nombreux appareils spécialisés couteux qui n’ont qu’une seule fonction. Ainsi, les contribuables économisent de l’argent à long terme. 

Nous demandons au Programme d’appareils et accessoires fonctionnels d’agir dès maintenant et de réunir les intervenants en matière de handicap et les partenaires de l’industrie pour collaborer à une stratégie visant à remettre à neuf ce programme pour qu’il atteigne son plein potentiel. Les Ontariennes et Ontariens handicapés dépendent de ce programme indispensable pour vivre pleinement et de façon autonome. Le temps est venu pour nous de créer une société équitable pour les personnes en situation de handicap. Commençons par améliorer notre programme provincial d’appareils et accessoires fonctionnels. Pour plus d’information, visitez le site inca.ca/revisionPAAF.

Danica Frappier, Val Caron
membre du Conseil national des jeunes d’INCA