Message de Michael Mantha concernant la pêche à l’éperlan

Courrier des lecteurs
Courrier des lecteurs
Le Voyageur
Les règles d'isolement et de distanciation s'appliquent.

Cher Algoma-Manitoulin,

J'écris cette note à la suite des mesures importantes prises par les municipalités et les Premières nations afin de protéger leurs citoyens. À mesure que le temps s'améliore et que la glace commence à fondre, la pêche à l’éperlan approche. En ce moment, je vous demande de prendre un moment et de réfléchir aux impacts négatifs potentiels sur votre famille, vos ainés, votre communauté et le grand public avant de choisir de quitter votre maison.

Les parcs et les sentiers ont été fermés, divers centres de loisirs municipaux ont été restreints et des mesures de contrôle des déplacements à travers les Premières nations ont été mises en place, en plus de diverses autres mesures pour protéger le public. Suivant ces initiatives, je vous demande tous d’être au courant des décisions et des règlements locaux qui ont été exécutés en raison de la COVID-19.

Ce sont des temps sans précédent et les choses changent d'heure en heure. Alors que nous nous adaptons à de nouvelles procédures, à de nouvelles règlementations et à un plan d'action en constante évolution, veuillez garder à l'esprit que nous travaillons tous vers un objectif commun.

Cet avis est préparé en collaboration avec diverses municipalités, Premières Nations et bureaux de santé publique pour rappeler au public d'être au courant et de respecter les décisions locales qui sont prises pour VOUS protéger! Ces décisions n'ont pas été prises à la légère et visent non seulement à protéger le personnel municipal, mais aussi à protéger le public.

Bien que les bureaux de santé publique reconnaissent que «la pêche à l'éperlan est une activité familiale / communautaire agréable», la santé publique d'Algoma vous rappelle que «si vous décidez de participer, allez en petits groupes familiaux et suivez les recommandations de distance physique de 6 pieds / 2 mètres des autres. Santé publique de Sudbury & District déclare que bien que « la pêche annuelle d'éperlans soit une source importante de nourriture nutritive pour beaucoup dans le Nord, avec les risques liés à la COVID-19, nous suggérons que si vous n'avez pas besoin des éperlans, n’y allez pas cette année ou si vous allez pêcher, gardez une distance d'au moins 2 mètres des autres participants. »

Nous comprenons que ce sont des moments difficiles et s'éloigner des rassemblements sociaux annuels n'est pas facile. Dans cet esprit, nous devons nous rappeler que notre objectif commun est de stopper l'écart et d'aplatir la courbe. Il faut continuer à respecter et être au courant des règlementations locales lors de l'élaboration des plans.

Je vous remercie tous d'avoir fait votre part dans cette période difficile et d'avoir suivi les recommandations au mieux de vos capacités. Restez en sécurité!

Cordialement,

Michael Mantha, 
député Algoma-Manitoulin