Réjean Grenier
Le Voyageur
Réjean Grenier

Ah, Noël!

Comme Le Voyageur ne sera pas publié le jour de Noël et comme l’esprit des Fêtes se fait déjà sentir, il serait bon de réfléchir à la signification de cette période de réjouissances. Il est particulièrement important de trouver des occasions de célébrer alors que le monde qui nous entoure n’est pas des plus heureux.

On n’a qu’à écouter les nouvelles ou suivre les réseaux sociaux pour être tenté par le désespoir. Bombardés comme nous le sommes par des histoires de guerres, de famines, de dérèglements climatiques, de difficultés financières et de politiciens sans foi ni loi, il devient difficile de rester optimistes. Pourtant, au temps des Fêtes, les gens tournent le dos aux malheurs pour embrasser ce qui est important et les rend heureux. On célèbre la famille, on donne généreusement, on se fait de beaux partys, on installe même des lumières partout pour contrer la noirceur.

Cette saison de fêtes est en fait une bien vieille tradition. Certains affirment même que les hommes et femmes des cavernes allumaient de grands feux lors du solstice d’hiver — le 21 décembre —, comme pour faire un pied de nez à la journée la plus courte de l’année. Cette manifestation de la résilience humaine est tellement fondamentale qu’au fil des ans, toutes les grandes religions du monde ont récupéré cette fête. La tradition judéo-chrétienne de l’Occident fait que Noël représente la naissance de Jésus-Christ. D’autres religions célèbrent d’autres points marquant de leur histoire, mais toutes sont occasions de fêtes.

Que nous soyons croyants ou non, voilà ce dont nous devons nous souvenir à Noël. Que c’est un temps pour nier la peine et le désespoir, pour oublier les malheurs de la planète, pour cesser de s’en faire avec ce qui nous «bâdre» durant le reste de l’année.

C’est un temps où nous devons plutôt penser à ce qui va bien dans nos vies. Nos proches sont-ils en santé? Nos enfants se tirent-ils d’affaire dans leur jeune vie? Même si les fins de mois sont parfois difficiles, réussissons-nous à nous en sortir? Vivons-nous dans un des plus beaux pays du monde? Il y a plein de choses qui devraient susciter notre gratitude et faire de ces deux semaines en plein milieu de l’hiver un baume psychologique dont nous en avons bien besoin.

C’est ce que nous souhaitons à tous nos lecteurs. Vraiment, c’est ce que nous souhaitons à tous les humains. Ce n’est qu’en nous réjouissant ensemble que nous réalisons la vraie valeur de la vie. Le temps des Fêtes en est une merveilleuse occasion.

Joyeux Noël, Joyeuses Fêtes et bonne année 2020.