Le terminal de l'Aéroport du Grand Sudbury
Le terminal de l'Aéroport du Grand Sudbury

Voyager en toute tranquillité

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
L'Aéroport du Grand Sudbury reçoit un sceau international.

Les efforts de l’Aéroport du Grand Sudbury pour se préparer à un éventuel redémarrage des voyages ont été récompensés par le Conseil mondial du voyage et du tourisme. L’Aéroport a reçu le sceau Sage Travel pour ses hauts standards d’hygiène.

Ce sceau de qualité international signifie que l’établissement aéroportuaire a mis en plus des protocoles de nettoyage et de distanciation qui répondent aux normes locales, provinciales, nationales et mondiales. Dès juin, l’équipe direction a lancé la campagne SantéVoyage+.

L’aéroport a entre autres mis en place :

  • le port du masque avant que les gouvernements ne le demandent;
  • le dépistage quotidien des employés;
  • la désinfection fréquente des surfaces souvent touchées et des lieux plus passants;
  • l’interdiction d’accès à l’intérieur par les gens qui ne voyagent pas;
  • des distributeurs de lotion désinfectante;
  • des marques au sol pour encourager la distanciation;
  • des écrans protecteurs.

«Le monde et notre industrie ont changé et nous avons rapidement changé au même rythme, grâce à notre nettoyage plus intensif et nos communications transparentes, qui sont d’une grande importance pour nos passagers», explique la gestionnaire des communications et de l’expérience clientèle, Dawn Larsen. « Les aéroports qui rationalisent leurs opérations assurent aux voyageurs une expérience plus sécuritaire et les voyages plus sécuritaires aident à assurer la santé du monde entier.»

«De plus en plus de gens redécouvrent leur propre province en cherchant des options de voyage plus près de chez eux. Quand ils voient que l’établissement ou la destination qu’ils veulent visiter a reçu le sceau Safe Travels, ils savent que les normes de santé et de sécurité les plus élevées y sont appliquées, conformément aux normes de santé internationales établies par le Conseil mondial du voyage et du tourisme», explique la présidente et directrice générale de l’Association de l’industrie touristique de l’Ontario, Beth Potter.