À Timmins, les élèves profitent de l’occasion pour présenter le résultat d’une composante de l’éducation autochtone pratiquée le 30 septembre. À l’École publique Lionel-Gauthier, chaque enfant compte.
À Timmins, les élèves profitent de l’occasion pour présenter le résultat d’une composante de l’éducation autochtone pratiquée le 30 septembre. À l’École publique Lionel-Gauthier, chaque enfant compte.
Nord-Est ontarien

L’importance de la vérité et de la réconciliation

Sensibilisation, partage et réflexions au CSPNE.

Alors que le Canada entier s’unissait le 30 septembre afin de démontrer son appui aux communautés autochtones et pour reconnaitre les survivantes et survivants des pensionnats tout en ayant une pensée sincère pour celles et ceux qui n’en sont jamais revenus, la couleur orange était visible partout dans les écoles du CSPNE. La première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation a été soulignée ce jour-là alors que plusieurs alliés de la communauté des Premières Nations, Métis et Inuits — dont le CSPNE — portaient aussi le chandail orange. 

Les élèves et les membres du personnel du CSPNE ont profité de l’occasion pour discuter, apprendre et comprendre l’histoire tragique vécue par les peuples autochtones pour ainsi s’engager à contribuer positivement au processus de vérité et de réconciliation. Afin de souligner cette journée, plusieurs activités ont été organisées à l’école et par des agences communautaires pour sensibiliser les communautés et encourager le partage et les réflexions.

À l’École publique Le Cœur du Nord de Kapuskasing, les élèves ont participé aux activités organisées par le Kapuskasing Indian Friendship Centre. Différents organismes communautaires animaient des kiosques, dont l’École secondaire publique Écho du Nord, qui présentait les «Sept enseignements sacrés» et les animaux représentatifs.
Les élèves de l’École publique Jeunesse Active à Sturgeon Falls démontrent fièrement leur appui aux communautés autochtones dans le cadre de la journée du chandail orange.Un groupe de l’École secondaire publique Nipissing Ouest s’unit pendant la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.
Un groupe de l’École secondaire publique Nipissing Ouest s’unit pendant la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.