Une nouvelle piscine en 2021?

Chris St-Pierre
Chris St-Pierre
Les employés de Kapuskasing ont jusqu'au 12 novembre pour soumettre leur demande.

Depuis septembre 2019, les employés de la Ville de Kapuskasing travaillent d’arrachepied dans l’espoir de présenter une nouvelle demande de subvention qui permettrait la construction d’une nouvelle piscine municipale. La municipalité doit déposer les documents nécessaires d’ici le 12 novembre si elle veut sa part de l’enveloppe du programme d’infrastructure fédérale «Investir au Canada».

Le projet de construction d’une piscine à Kapuskasing a été suspendu en 2017 lorsque la Ville connaissait des difficultés financières.

L’initiative du gouvernement canadien donne une nouvelle vie à l’idée, offrant la possibilité de couvrir jusqu’à 73,3 % des frais reliés aux travaux. La municipalité compte se baser sur le nouveau complexe de Kirkland Lake pour établir son plan.

Cependant, les responsables municipaux doivent garder en tête que la facture sera beaucoup plus élevée qu’il y a quelques années. Originalement, Kapuskasing prévoyait dépenser 8,5 millions $ tandis que la piscine de Kirkland Lake, ouverte en septembre 2018, a été construite pour 15,5 millions $.

Il y a toutefois un demi-million de dollars déjà en banque qui attend d’être utilisée, récolté grâce aux bénévoles qui ont prélevé de l’argent.

Le maire de Kapuskasing, Dave Plourde, estime que «le travail effectué par les autres conseils a pu amener la Ville à ce point-ci. On est chanceux qu’on n’ai pas construit la piscine [en 2017], parce qu’on n’aurait pas été capable d’appliquer pour les subventions», dit-il. La ville a pu réduire son déficit à 12,2 millions $ au cours des deux dernières années grâce à une pratique jugée efficace et responsable.

Une estimation finale des couts du projet sera reçue dans quelques semaines. Le directeur général de Kapuskasing, Guylain Baril, ne souhaite pas prendre de demi-mesure et veut faire ce qui est nécessaire pour la communauté, peu importe le montant qui lui sera acheminé.

«En ce moment, on s’assure que la piscine va satisfaire à tous les besoins de notre communauté. C’est un édifice qui va être à Kapuskasing pendant longtemps, donc on veut s’assurer que ça va desservir la région pour au moins les 50 prochaines années, affirme M. Baril. On essaie de faire les choses comme on les voudrait. On sera peut-être surpris par l’estimer qui va nous revenir et, à ce moment-là, on décidera si on rapetisse ou change certaines options pour présenter un budget que le conseil [municipal] pourra approuver».

La rapidité récompensée

En seulement deux mois, la Ville de Kapuskasing aura préparé des documents en un temps record. M. Baril se dit très satisfait du travail effectué par l’équipe responsable du projet. Une fois la demande déposée le mois prochain, la municipalité espère obtenir une réponse au printemps 2020 afin de commencer la construction de la piscine en face du Palais des Sports sur la rue Brunelle Nord l’année suivante.

Auparavant, la piscine devait être attachée à la façade nord de l’aréna, ce qui n’est plus envisageable en raison de problèmes structurels.