Les Gens du Nord en spectacle le 6 février.

Un carnaval continue malgré les embûches

Le Carnaval des Compagnons de North Bay bat son plein, malgré les limites imposées par les moyens de pressions des enseignants.

Les activités scolaires du 57e Carnaval des Compagnons ont été annulées ou reportées. L’incertitude engendrée par les négociations entre le gouvernement provincial et les enseignantes et des enseignants a obligé le comité organisateur du Carnaval à prendre cette décision de dernière minute. Les élèves de l’élémentaire et du secondaire ne peuvent donc profiter des activités qui étaient prévues au sein de leur école.

L’agente de programmation du Centre culturel Les Compagnons des francs loisirs, Lou Gagné, explique qu’il s’agit d’une question de respecter et d’appuyer ses partenaires.

«Avec les conditions de travail en ce moment [dans les écoles, avec les enseignants et avec les conseils scolaires], les conseils ont pris la décision qu’il n’y aurait pas d’activités parascolaires. Par contre, les spectacles scolaires, au lieu de les annuler, Les Compagnons ont décidé de les remettre. Alors une fois que tout est réglé dans le milieu scolaire, l’artiste va revenir et présenter son spectacle à tous les élèves des écoles», précise l’agente de programmation.

«Le Carnaval des Compagnons a un très beau partenariat avec les conseils scolaires, avec l’AEFO (Association des enseignantes et enseignants franco-ontariens) et avec tous les organismes francophones. C’est une tradition, les déjeuners dans les écoles [qui existent depuis plus de 30 ans]. Donc, avoir ce changement-là, oui ça déçoit non seulement les élèves et les enseignants, mais aussi la communauté qui aime supporter ces activités-là. Tout le monde comprend la situation et on les supporte dans leur décision», poursuit Mme Gagné.

«Ce sont des activités qui sont récurrentes. Je ne vois aucune raison qu’elles ne seront pas de retour [l’année prochaine]. Ça fait au-delà de 20 ans depuis qu’il y a eu une situation critique dans l’éducation comme ça. Pour dire qu’une année va faire du tort au carnaval, je ne crois pas.»

Les activités communautaires d’ouverture du Carnaval des Compagnons se sont toutefois déroulées comme prévu. Entre autres, plusieurs se sont déplacés au centre-ville pour la Soirée des arts, le spectacle du groupe de musique Les Gens du Nord et de l’artiste émergente Ivory Labelle, ainsi qu’au club Elks pour prendre part à la soirée Vive la Canadienne le vendredi.

Une œuvre de l’artiste Michelle St-Onge, présenté lors de la soirée d’ouverture du Carnaval d’hiver des Compagnons.

Une expérience inoubliable

Michelle St-Onge vient de vivre une expérience inoubliable et de réaliser un rêve tout en surmontant un grand défi. Lors de la soirée Vive la Canadienne le 8 février, dans le cadre du Carnaval des Compagnons, on a dévoilé que c’était elle qui se cachait sous le masque cette année.

Le dévoilement de la personnalité sous le masque du Bonhomme carnaval 2020 : Michelle St-Onge

«Je me suis toujours demandé si un jour je serais capable de porter le costume du Bonhomme Carnaval. Il faut savoir que je suis claustrophobe, alors je ne pensais jamais être capable de porter la tête de Bonhomme. Mais j’ai réussi quand même et voilà! Je suis fière de moi. Preuve que ceci était très important pour moi», indique Mme St-Onge.

Pour elle, le rôle de Bonhomme est d’apporter un sens de joie de vivre durant les temps froids et souvent sombres de l’année. «C’est d’être capable de toucher les gens de près en leur faisant vivre leurs souvenirs de leur enfance», précise-t-elle.

Mme St-Onge a accepté de jouer le rôle en disant : «Oh la la! Qui pourrait refuser une chance de vivre une telle expérience, de rencontrer les gens de notre communauté, de danser avec eux. J’ai surtout aimé les caresses des enfants et des vieillards, de voir leur visage qui rayonne lorsque je les approche», raconte-t-elle.

Malgré l’annulation du festival Quand ça nous chante, le groupe francophone Les Rats d’Swompe sera présenté au Centre Capitol le jeudi 13 février pour clôturer le Carnaval de 2020.

North Bay

Celle qui a porté pendant longtemps le projet de maison de soins palliatifs à North Bay reviens sur ce travail de longue haleine et la présente controverse.
Val Rita-Harty

Pour une première fois, la municipalité de Val Rita-Harty a tenu un marché des fermiers hivernal dans son centre communautaire nouvellement rénové, au plaisir de nombreux acheteurs.
Grand Sudbury

L’intimidation et le harcèlement à l’endroit de la communauté LGBTQ de Sudbury se sont récemment accrus, au point où Fierté Sudbury Pride a cru nécessaire d’attirer l’attention sur la situation.
Haileybury

L’ancien restaurant du centre-ville de Haileybury, le Café Météor Bistro, s’est transformé cette année, mais pas dans la direction envisagée par ses propriétaires lors d’une première réunion publique le 24 mars.